Metz

Finance

SESAMm lève 2,6 millions d'euros pour accélérer à l'international

Par Ioanna Schimizzi, le 12 avril 2018

La start-up SESAMm, basée à Metz, vient de lever 2,6 millions d'euros. Aujourd'hui composée de 21 salariés, elle souhaite accélérer son développement à l'international.

La start-up SESAMm est aujourd'hui présente à Metz, Paris et Luxembourg.
La start-up SESAMm est aujourd'hui présente à Metz, Paris et Luxembourg. — Photo : SESAMm

« Doubler notre chiffre d’affaires pour l’exercice 2018 et viser les 20 M€ de chiffre d’affaires d’ici à 2021. » Sylvain Forte, PDG de SESAMm, affiche clairement l'ambition de la start-up qu'il a cofondée fin 2014 avec Florian Aubry et Pierre Rinaldi. A l'origine d'un outil de prédiction boursière fondé sur l'analyse des données provenant des blogs, forums et réseaux sociaux, la "fintech" de Metz vient de lever 2,6 millions d'euros.

La Caisse d’Epargne Lorraine Champagne-Ardenne et le Fonds Venture Numérique Lorrain sont les investisseurs principaux de cette levée de fonds dans laquelle Bpifrance, la Banque Populaire Alsace-Lorraine-Champagne, Bourgogne Angels ainsi que d’autres business angels nationaux et internationaux ont également « confirmé et renouvelé leur soutien et participation ». Objectif de cette augmentation du capital ? « Accélérer à l'international ! Nous devrions ouvrir un bureau à Londres cette année, sous la forme d'une filiale ou d'une succursale. Nous enchaînons également les présentations au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Nous prévoyons aussi d'ouvrir des bureaux à New-York à terme. » Si la start-up ne dévoile pas son chiffre d'affaires, SESAMm a annoncé courant février « avoir enregistré son deuxième mois rentable consécutif. »

Big data et intelligence artificielle

SESAMm a développé deux solutions pour la gestion d’actifs permettant de prédire les marchés. La première est un service de production de signaux prédictifs de trading s’appuyant sur le Big data et l’intelligence artificielle. La deuxième, lancée en 2017 sous le nom « l'Humeur des Marchés », est une plateforme web de visualisation des émotions relatives aux actifs financiers, le tout en huit langues incluant le chinois et le japonais.

« Grâce à ce nouveau type d'informations, la prise de décision d'investissement des acteurs financiers est ainsi améliorée », décrit Pierre Rinaldi. « Nous avons recruté sept personnes ces dernières semaines, à des postes de développeurs ou de linguistes », ajoute le codirigeant.

Un marché en croissance constante

Les cofondateurs de SESAMm l'affirment, les perspectives de croissance du marché sont fortes : « de 67 milliards de dollars en 2014, le marché des logiciels pour la gestion d’actifs devrait passer à près de 104 milliards en 2019, selon MarketsAndMarkets. Notre activité commerciale est en pleine effervescence, avec notamment la signature récente de deux contrats majeurs avec Nikko Global Wrap (top 5 des asset managers au Japon) et La Française Investment Solutions, faisant partie du groupe La Française (top 10 des asset managers en France). »

La start-up messine, qui emploie aujourd'hui 21 personnes réparties entre Metz (son siège se situe à la pépinière d'entreprises Synergie Lorraine), Paris et Luxembourg, n'exclut pas également de réaliser une nouvelle levée de fonds « fin 2018 ou début 2019, notamment pour faire entrer de nouveaux investisseurs, avec une taille de ticket intermédiaire », confie Pierre Rinaldi.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail