BTP

Rassurés, les travaux publics lorrains continuent pourtant à « glisser vers le gouffre »

Par Jean-François Michel, le 29 octobre 2020

Soulagés par les contours de la deuxième version du confinement, qui leur permettront de poursuivre les chantiers, les représentants des travaux publics en Lorraine n’oublient pas leur premier sujet de préoccupation : l’effondrement de la commande publique. Il faut agir vite pour « limiter la casse », estime Thierry Ledrich, le président de la FTP Lorraine.

Les entreprises de TP en Lorraine affichent des carnets de commandes remplis à 3 mois en moyenne.
Les entreprises de travaux publics lorraines affichent des carnets de commandes remplis à 3 mois en moyenne. — Photo : © Archives - Le Journal des entreprises

Huit mois après le coup d’arrêt brutal enregistré lors du premier confinement, les représentants de la Fédération des travaux publics en Lorraine ont accueilli avec « soulagement le fait que le bâtiment et les travaux publics pourront poursuivre leur activité, au service de l’économie globale », selon les mots de Thierry Ledrich, le président de la FTP Lorraine.

Un soulagement qui ne masque pas d’autres craintes : « Lentement mais sûrement, les travaux publics vont continuer leur glissement vers le gouffre qu’elles vont atteindre en 2021 », estime ainsi le représentant, qui appelle à nouveau les élus à « rétablir le bon fonctionnement de la commande publique ».

Rétablir les circuits de décision dans les collectivités

Pour Thierry Ledrich, il devient urgent de remettre en marche « des circuits de production et de décision afin que les ordres de service, les arrêtés de voirie, les visites de chantier ou encore le règlement des entreprises puissent être réalisés à nouveau normalement ». Des circuits de décisions aujourd’hui menacés par le deuxième confinement alors que la dématérialisation et le télétravail ont démontré, d’après les représentants de la FTP Lorraine, qu’il était possible d’assurer la continuité de l’activité économique au sein des collectivités.

Relancer les appels d’offres

Le président de la FTP Lorraine a rassemblé des éléments chiffrés pour montrer l’ampleur de la baisse des appels d’offres : « -45 % en octobre par rapport à octobre 2019 », affirme Thierry Ledrich, qui rappelle que les donneurs d’ordres publics représentent « 67 % de la clientèle des entreprises de travaux publics lorraines ».

Avec « à peine plus de trois mois de carnets de commandes en moyenne », les entreprises des TP demandent aujourd’hui « que soit développé un cadre universel de suivi du plan de relance dont la lisibilité est un facteur de réussite ». Pour limiter la casse dans les entreprises, il faut profiter « de cette période pour relancer les appels d’offres et reconstituer les batteries aujourd’hui à plat », estime Thierry Ledrich.

Les entreprises de TP en Lorraine affichent des carnets de commandes remplis à 3 mois en moyenne.
Les entreprises de travaux publics lorraines affichent des carnets de commandes remplis à 3 mois en moyenne. — Photo : © Archives - Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail