Metz

Informatique

Pour contrer l'attractivité du Luxembourg, le Groupe JCD mise sur le sud de la Lorraine

Par Jean-François Michel, le 06 octobre 2021

Acteur régional de l’informatique installé à Metz, le groupe JCD a racheté la société Global Info, à Pompey, dans le sud de la Lorraine. Une croissance externe qui permet à l’entreprise d'accélérer dans sa proposition de valeur.

Jean-Christophe Accorsi est le président du groupe JCD.
Jean-Christophe Accorsi est le président du groupe JCD. — Photo : Groupe JCD

Avec plus de dix postes ouverts pour un effectif total de 110 salariés, le recrutement est un enjeu stratégique dans le développement du Groupe JCD. "Avec les bons profils aux bons postes, nous pourrions monter à 40 voire 50 millions d’euros de chiffre d’affaires", estime Jean-Christophe Accorsi, le président du groupe informatique installé à Metz, qui réalise aujourd’hui 25 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Une acquisition pour apporter une expertise supplémentaire

Opérant à l’échelle du Grand Est, mais également sur l’ensemble du territoire national, le groupe, qui revendique 2 600 clients, est structuré autour de sept métiers : l’informatique, le développement, les services, les solutions d’impression, les télécoms, la formation, et l’agencement. "La valeur de l’entreprise, c’est l’humain", plaide Jean-Christophe Accorsi, qui rajoute : "C’est moins la taille du portefeuille clients qui compte, que notre capacité à adresser et servir celui-ci."

En août 2020, le président du groupe JCD a mené à bien l’intégration de la société Global Info, basée à Pompey, près de Nancy, réalisant 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires avec 25 personnes, et spécialisée dans l’intégration et le déploiement des technologies Microsoft. Une expertise qui vient compléter les compétences historiques en informatique du groupe JCD, et ainsi apporter une expertise supplémentaire.

Quand le développement passe par le Sud

Cette nouvelle compétence intégrée grâce à une croissance externe permet au groupe d’accélérer dans sa proposition de valeur : "Plutôt que de faire des embauches, de tester les gens, ce rachat nous permet de renforcer nos équipes avec 25 personnes supplémentaires et un nouveau savoir-faire qui aurait des mis des années à être assimilé et éprouvé", se félicite Jean-Christophe Accorsi, qui a pu "intégrer les compétences humaines et managériales inhérentes au développement que (JCD) s'est fixé."

Cette fusion s’est également traduite par la refonte de la charte graphique du groupe, et notamment l’adoption d’un nouveau logo symbolisant la complémentarité des deux univers de ces sociétés. "Aujourd’hui, notre développement nous amène à recruter davantage dans le sud de la Lorraine pour renforcer notre présence en local, mais également sur Reims où nous sommes en cours d’implantation d’une agence, nous éloignant ainsi du Luxembourg et de son pouvoir d’attraction non négligeable dans nos domaines d’activité", détaille le dirigeant. S'il déplore cette situation, il observe néanmoins déjà quelques retours : "quatre salariés ont réintégré récemment le groupe après avoir tenté l’expérience luxembourgeoise. Certes il y avait le salaire, mais au détriment de longues heures de routes passées dans les bouchons et une qualité de vie détériorée".

Après la crise du Covid en 2020, le Groupe JCD affronte cette année la pénurie mondiale des composants électroniques, qui se traduit notamment par un manque de matériel informatique à livrer. "Le groupe a des réserves financières, nous avons pu anticiper et stocker, ce qui fait que nous continuons à garantir à nos clients la qualité de nos services", affirme Jean-Christophe Accorsi. Chez les fabricants de matériel informatique, le retour à la normale n’est pas attendu avant juin 2022.

Jean-Christophe Accorsi est le président du groupe JCD.
Jean-Christophe Accorsi est le président du groupe JCD. — Photo : Groupe JCD

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail