Moselle

Numérique

Oddity VR évalue les compétences comportementales grâce à la réalité virtuelle

Par Jean-François Michel, le 23 mars 2021

Trois associés du cabinet de recrutement messin Walter viennent de lancer une solution de réalité virtuelle permettant d’identifier et d’évaluer les "soft skills", ces compétences comportementales qui suscitent un intérêt croissant chez les recruteurs.

Denis Deguilhen s’intéresse à l’évaluation des "soft skills" depuis les années 90. Avec la réalité virtuelle, il peut aujourd’hui les mesurer.
Denis Deguilhen s’intéresse à l’évaluation des "soft skills" depuis les années 90. Avec la réalité virtuelle, il peut aujourd’hui les mesurer. — Photo : Jean-François Michel

Évaluer les qualités comportementales d'un candidat à un poste reste compliqué pour les recruteurs. "Aujourd’hui, cela repose encore sur quelques lignes en bas du CV", soutient Denis Deguilhen, le président de la jeune société Oddity VR et associé du cabinet de recrutement messin Walter (CA : 1,7 million d'euros ; effectif : 10). Demain, les candidats seront plongés dans un univers virtuel et dévoileront leur personnalité grâce à des situations improbables mais révélatrices des "soft skills", ces qualités comportementales de plus en plus recherchées par les entreprises.

200 000 euros investis

Cette vision de l’évolution du recrutement est portée par Denis Deguilhen et deux autres associés du Cabinet Walter, Yannick Wellenreiter et Fabrice Buzon, qui ont apporté les 60 000 euros de capital de la société Oddity VR, basée à Saint-Julien-lès-Metz (Moselle).

Après trois années de développement, Oddity VR arrive sur le marché : "Nous enchaînons les rendez-vous pour présenter la solution", se félicite Yannick Wellenreiter. Grands groupes, PME, écoles de commerces, banques... la solution Oddity VR suscite de l’intérêt : pour autant, les trois associés, qui ont investi 200 000 euros sur fonds propres dans le développement, ne veulent pas se fixer d’objectifs pour le déploiement de cette solution innovante, qui bouscule les codes habituels du recrutement.

Plongée dans un autre monde

Casque de réalité virtuelle sur les yeux, les candidats sont plongés dans des univers proches des jeux vidéo. "Grâce à la réalité virtuelle, le candidat est transporté dans un autre monde, totalement désinhibant", décrit Denis Deguilhen. La solution propose 12 scénarios qui permettent d’évaluer 15 qualités comportementales, notamment l'intelligence émotionnelle, la créativité, l'esprit d’équipe ou encore l'empathie. "Des qualités indispensables à évaluer objectivement pour réussir un recrutement", estime le président d’Oddity VR.

Le modèle économique de la jeune société, qui n’emploie pour l’instant pas de salariés mais s’appuie sur les collaborateurs du Cabinet Walter, repose principalement sur la vente de licence : mais une entreprise peut, par exemple, faire passer trois modules à un salarié pour 250 euros. "Les grands comptes peuvent acheter la solution complète, avec le matériel dédié et l’adapter plus finement à leur besoin", précise Denis Deguilhen. Un "pass télétravail" a d’ailleurs été développé en réaction à la crise sanitaire, dont l’objectif est de permettre aux entreprises de mieux évaluer la capacité de leurs salariés à s’adapter à cette nouvelle organisation.

Alors tout juste associé au sein du Cabinet Walter, Denis Deguilhen rencontre l’équipe de la société nancéienne spécialisée dans la réalité virtuelle Human Games pour une application dédiée à des formations sur la sécurité, en mars 2018. "Je ne connaissais rien à la réalité virtuelle, mais je me suis tout de suite dit qu’il y avait un potentiel énorme dans le domaine des ressources humaines", détaille l'entrepreneur. Soucieux de garder la main sur les développements, Denis Deguilhen veut néanmoins accélérer et se pose "la question d’aller lever des fonds".

Denis Deguilhen s’intéresse à l’évaluation des "soft skills" depuis les années 90. Avec la réalité virtuelle, il peut aujourd’hui les mesurer.
Denis Deguilhen s’intéresse à l’évaluation des "soft skills" depuis les années 90. Avec la réalité virtuelle, il peut aujourd’hui les mesurer. — Photo : Jean-François Michel

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail