Nurun : En fer de lance

Par la rédaction, le 06 novembre 2009

Installée depuis 2007 à Nancy, Nurun fait figure de leader de la filière numérique. Une preuve tangible: le succès est possible en terre lorraine.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

La question semble l'étonner. Peut-être même l'agacer: «Ici, il y a tout ce qu'il faut», avance Olivier Nouveau, le directeur de l'antenne nancéienne de Nurun. Et de démontrer qu'il n'est pas nécessaire de travailler au coeur des grandes places du numérique pour faire marcher son entreprise: Paris n'est qu'à 1h30 de TGV, universités et grandes écoles fournissent toute la matière grise nécessaire et les différentes initiatives publiques font des réseaux lorrains des tuyaux capables de répondre aux exigences de débit et de bande passante. Une évidence? Installée depuis 2007 dans la cité ducale, la web agency Nurun fait partie des leaders mondiaux sur le marché du marketing interactif. Basée à Montréal, la société créée en 1995 appartient au groupe Québecor et pèse déjà 53M d'euros de chiffre d'affaires, quand la filiale française réussit 15M. Les différentes agences, regroupant 750employés dans le monde, sont basées à New York, Madrid, Paris, Shanghai et... Nancy. La vingtaine de salariés travaille pour des grands comptes, comme l'Oréal, Blédina ou encore Etam. Chefs de projets, web designers et développeurs imaginent comment leurs clients vont se présenter sur internet: avec un principe, celui du pragmatisme, dans un milieu qui joue souvent l'esbroufe. «On ne dit jamais à un client qu'il va être dans les premiers référencés par Google», détaille Olivier Nouveau. «On s'adapte aux besoins.» En jonglant notamment avec tout ce qui pourra créer du «buzz» sur internet, des blogs en passant par Twitter sans oublier les réseaux sociaux. Ce réalisme, Olivier Nouveau le met aussi à l'épreuve quand il s'implique dans le club Nancy numérique.




«Lancer des actions réelles»

Partie intégrante du noyau dur de ce cluster, Nurun fait aujourd'hui figure d'exemple à suivre: «C'est simple, quand on est plusieurs, on est plus forts. Alors, oui, je crois qu'il faut y aller et travailler ensemble», estime Olivier Nouveau. Notamment en ce qui concerne la veille technologique, dans un secteur où les usages bougent à toute vitesse. Et pour une agence comme Nurun, impensable d'avoir une techno de retard: «Nous devons lancer des actions réelles, intéressantes et utiles», avance Olivier Nouveau.




Contact: www.nurun.com

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.