Meurthe-et-Moselle

Industrie

Novasep cède sa division dédiée à la chromatographie au groupe Sartorius

Par Jean-François Michel, le 07 janvier 2021

Le groupe Novasep, producteur de principes actifs pour l'industrie pharmaceutique, vient de signer un accord avec Sartorius Stedim Biotech, une filiale de l’entreprise allemande Sartorius, pour céder sa division dédiée aux équipements de chromatographie. Parmi les sites concernés, il y a l'historique du groupe à Pompey, en Meurthe-et-Moselle. Près de 200 salariés travaillent sur place et 90 d'entre eux sont directement concernés.

novasep_pompey
Le site Novasep à Pompey emploie 200 personnes. — Photo : © Novasep

Le groupe Sartorius Stedim Biotech, filiale française de l’allemand Sartorius et fournisseur de l’industrie biopharmaceutique au niveau mondial, a annoncé avoir conclu un accord en vue d’acquérir la division des équipements de chromatographie de Novasep, producteur de principes actifs pour l'industrie pharmaceutique basé à Lyon (Rhône) et dont l'usine historique est située à Pompey, en Meurthe-et-Moselle. Le montant de la transaction, "l’une des premières étapes du programme stratégique qui vise à prioriser les activités-clés du groupe" selon Michel Spagnol, PDG de Novasep, n'a pas été communiqué.

« Cette division (dédiée aux équipements de chromatographie) de Novasep prévoit de réaliser un chiffre d’affaires d’environ 37 millions d’euros en 2020, avec des marges bénéficiaires à deux chiffres. Elle emploie une centaine de personnes qui travaillent principalement sur le site français de Pompey, aux États-Unis, en Chine et en Inde », précise dans un communiqué le groupe Sartorius, qui emploie environ 6 200 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros en 2019.

« Plus de moyens pour développer nos activités »

C'est sur le site de Pompey que le groupe Novasep a démarré ses activités en 1995. Aujourd'hui installé à Lyon, le groupe créé par Roger-Marc Nicoud emploie 1 500 personnes (dont 200 à Pompey) et a réalisé 280 millions de chiffre d'affaires en 2019. La transaction, qui « doit encore être approuvée au regard de la législation antitrust et présentée au comité social et économique de Novasep pour consultation » devrait être bouclé au premier semestre 2021. Elle concerne la conception, la fabrication et la commercialisation d’équipements de chromatographie, mais l'industriel lyonnais continuera à produire des principes actifs par chromatographie à Pompey.

Sur les 200 salariés meurthe-et-mosellans, 90 travaillent dans la branche concernée par la future cession. « Certains éprouvent quelques craintes, admet la responsable communication Laure Saloin. Mais le projet de Sartorius n’aura strictement aucune conséquence sociale. Il n'y aura pas de déménagement et l’activité sera reprise à l’identique car c’est bien notre expertise humaine qui les intéresse. D'ailleurs, la majorité des salariés considère cette cession comme une opportunité. Faire partie de Sartorius, c’est avoir plus de moyens et donc la possibilité de développer nos activités, notamment la biopharmaceutique et la CDMO (sous-traitance pharmaceutique, NDLR). »

novasep_pompey
Le site Novasep à Pompey emploie 200 personnes. — Photo : © Novasep

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail