Moselle

Commerce

"Nous n'avons plus de moyens" : l'appel à l'aide de la Fédération des commerçants de Metz

Par Lucas Valdenaire, le 20 mai 2021

Cinq mois après avoir été élu président de la Fédération des commerçants de Metz, Mathieu Chaudeur lance de nouvelles initiatives, notamment numériques, pour redonner vie au commerce local. Encore faut-il en avoir les moyens financiers. C’est pourquoi l’opticien mosellan en appelle au soutien des élus et des mécènes.

Mathieu Chaudeur est le président de la Fédération des commerçants de Metz depuis décembre 2020.
Mathieu Chaudeur est le président de la Fédération des commerçants de Metz depuis décembre 2020. — Photo : Fédération des commerçants de Metz

À l’occasion de la réouverture des commerces dits "non essentiels" ainsi que des terrasses de bars et de restaurants, la Fédération des commerçants de Metz a tenu une conférence de presse ce 19 mai pour lancer un appel à l’aide et aux subventions. "Nous n’avons plus de moyens, se désole son nouveau président Mathieu Chaudeur, élu cinq mois plus tôt. La situation est plutôt catastrophique. Les tarifs de la vie courante augmentent et pour organiser des évènements, nous devons faire face à des coûts liés à l’électricité et à la sécurité qui explosent. Comment apporter plus aux commerçants si on n’a rien ? Cela fait des années que les subventions baissent. Nous ne pouvons plus le supporter." Moment phare de l’année pour les entreprises commerciales messines, le marché de Noël 2021 pourrait alors être remis en cause. La Fédération, qui organise l’évènement, accuse 100 000 euros de pertes depuis trois ans. "Nos élus doivent ouvrir les yeux. On leur a même ouvert nos comptes pour qu’ils constatent l’ampleur des dégâts. La balle est dans leur camp." La Fédération des commerçants de Metz en appelle donc au soutien de la Ville mais aussi de la Métropole, du Département, de la CCI 57 et de tout autre mécène privé.

Cette prise de position n’a pas tardé à susciter la "surprise" du maire de Metz dans un communiqué. "Il n’a jamais été question de limiter la subvention pour cette opération (le marché de Noël, NDLR), ou de ne pas tenir compte des surcoûts engendrés par les mesures de sécurité, écrit François Grosdidier qui rappelle que la Ville verse une subvention annuelle de 180 000 euros. On ne peut pas imputer à l’actuelle municipalité une insuffisance de financement de ces cinq dernières années." L’élu confirme ainsi la tenue du marché en 2021 "quels que soient ses acteurs et partenaires, la Ville de Metz y mettra les moyens nécessaires."

Un "Trip Advisor" du commerce métropolitain

En attendant, l’organisation enchaîne les initiatives pour se redonner un nouvel élan. Une campagne d’adhésion a été lancée il y a un mois et la Fédération compte aujourd’hui 315 membres sur les 1 800 commerces de la ville. Sans compter les 2 000 cartes de membres distribuées aux entrepreneurs de la commune. Afin de développer l’e-commerce, une nouvelle stratégie numérique est lancée avec la création d’une page Facebook et d’un site Internet officiellement mis en ligne ce mercredi 19 mai. Un accès au Market Place y est proposé. Intitulé "J’achète à Metz Métropole" et créé par l’agence Inspire Metz le 23 avril 2021, cette plateforme marchande permet désormais à des dizaines de commerçants volontaires de faire de la vente en ligne. En complément, une Vitrine Numérique verra le jour le 9 juin prochain sur laquelle près de 200 commerçants seront référencés. "L’idée est de créer un Trip Advisor du commerce métropolitain", résume Mathieu Chaudeur. Pour sa mise en place, un appel d’offres a été remporté par la société messine DMConcept.

Enfin, la Fédération des commerçants de Metz s’est déjà attelée au prochain grand chantier du centre-ville : celui de la redynamisation de la rue Serpenoise, principale artère commerçante de Metz remarquée pour ses dernières fermetures de boutiques. "Cette rue est en fin de cycle et nous espérons que l’ORT (Opération de revitalisation de territoire, NDLR) engagée par la Métropole sera bénéfique". Dans ce cadre, les élus messins ont décidé de taxer les cellules commerciales vacantes dès le 1er janvier 2022, comme c’est déjà le cas à Nancy. "Nous avons connu une morosité assez angoissante dans les rues de Metz ces derniers mois, conclut le président de la Fédération. Cela montre, une nouvelle fois, que nous sommes des acteurs incontournables dans l’animation de la ville."

Mathieu Chaudeur est le président de la Fédération des commerçants de Metz depuis décembre 2020.
Mathieu Chaudeur est le président de la Fédération des commerçants de Metz depuis décembre 2020. — Photo : Fédération des commerçants de Metz

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail