Énergie

Neoen installe ses premières centrales solaires du Grand Est en Lorraine

Par Lucas Valdenaire, le 26 novembre 2021

Profitant d’une réglementation favorable, de la baisse des coûts de construction, et de l’abondance de terrains disponibles dans le Grand Est, le producteur indépendant d’électricité renouvelable Neoen, basé à Paris, enchaîne les projets en Lorraine. Déjà 10 millions d’euros ont été investis dans la région. Une dizaine supplémentaire est annoncée.

Neoen a déjà investi 10 millions d’euros dans la construction des centrales solaires de Morhange (Moselle) et Badonviller (Meurthe-et-Moselle). Elle en prévoit une dizaine supplémentaire dans trois autres parcs solaires en Lorraine d’ici 2023.
Neoen a déjà investi 10 millions d’euros dans la construction des centrales solaires de Morhange (Moselle) et Badonviller (Meurthe-et-Moselle). Elle en prévoit une dizaine supplémentaire dans trois autres parcs solaires en Lorraine d’ici 2023. — Photo : Neoen

Le soleil du Grand Est ? Le producteur indépendant d’électricité renouvelable Neoen l’a trouvé en Lorraine. La société parisienne (CA 2020 : 300 M€ ; 280 salariés dont la moitié en France), qui développe et construit des projets de parcs solaires et éoliens, a plus précisément jeté son dévolu sur la Moselle et la Meurthe-et-Moselle pour installer ses premières centrales régionales. La première sur un terrain militaire appartenant à la commune de Morhange. La deuxième sur une friche industrielle suite à la fermeture d’une faïencerie de Badonviller, terrain détenu par la communauté de communes. Après avoir eu l’idée il y a une décennie, et relancé les projets en 2017, Neoen a officiellement inauguré les deux structures les 5 et 6 octobre 2021, quelques mois après leur mise en service estivale.

10 millions d’euros déjà investis en Lorraine

"C’est la première fois qu’on s’installe dans le Grand Est", confirme la directrice du développement régional de Neoen, Marion Giraud. "Du fait du contexte réglementaire en France, la priorité avait d’abord été mise sur le sud du pays et la Nouvelle-Aquitaine. Et c’est là que nous avons développé nos premières centrales. Mais aujourd’hui, le solaire se développe partout car les coûts de construction sont bien meilleurs qu’il y a quelques années et la technologie devient mature. Sans oublier que nous sommes de plus en plus incités à ne pas rentrer en conflit avec d’autres usages du foncier et donc à privilégier des sites dégradés, friches industrielles ou anciens sites militaires. Et la Région Grand Est en dispose de nombreux. Faire du solaire en Lorraine est devenu, pour nous, très pertinent."

Une centrale au Lorraine Airport

Des terrains que la société loue aux collectivités locales via des baux emphytéotiques de 30 ans, mais des centrales qui lui appartiennent à 100 %. Ainsi, Neoen a déboursé près de 10 millions d’euros pour mettre sur pied les parcs solaires de Morhange (8,8 mégawatts) et de Badonviller (4,2 mégawatts). À eux deux, ils peuvent répondre aux besoins de consommation d’un bassin de 5 000 habitants. L’électricité produite étant revendue à l’État et injectée dans le réseau Enedis.

Mais Neoen ne compte pas s’arrêter en si bon chemin lorrain. D’autres projets seront concrétisés d’ici 2023, comme l’installation d’un parc solaire de 10 mégawatts sur une friche industrielle de Valmont (Moselle) ou encore la construction remarquée d’une centrale de 6 mégawatts sur le parking de l’aéroport Metz-Nancy-Lorraine aux mains de la Région Grand Est. L’extension de la centrale solaire de Morhange est également annoncée, mais cette fois avec l’installation de panneaux solaires plus puissants.

Neoen investit environ cinq millions d’euros dans l’installation d’ici 2023 de panneaux sur les ombrières du parking du Lorraine Airport.
Neoen investit environ cinq millions d’euros dans l’installation d’ici 2023 de panneaux sur les ombrières du parking du Lorraine Airport. - Photo : Neoen

Le projet REC suivi de près

Des panneaux venus tout droit du continent asiatique : "Après, plusieurs projets de relocalisation de la production de panneaux solaires sont en cours en Europe et en France notamment en Moselle", rappelle Marion Giraud (le groupe norvégien REC souhaite installer une méga usine de panneaux photovoltaïques à Hambach, NDLR). "Ce sont des projets industriels que nous suivons de près. À condition que les volumes de panneaux soient suffisants et que leurs prix nous permettent de continuer à produire de l’électricité compétitive."

En plus de sa cinquantaine de centrales solaires en France, une trentaine de parcs éoliens (en grande majorité dans le Grand Est) et son installation de stockage dans les Landes, l’entreprise présente dans 15 pays poursuit sa conquête internationale notamment en Australie, en Amérique latine et en Europe. Neoen, créée en 2008, a frôlé les 300 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, soit 18 % de plus qu’en 2019. Celle qui a vu son activité progresser de 8 % sur les neuf premiers mois de 2021 devrait dépasser les 5 gigawatts en opération ou en construction à la fin de cette année. L’entreprise en espère deux fois plus d’ici 2025 et compte, une nouvelle fois, sur la Lorraine pour atteindre ses objectifs. "Comme nous disposons de plusieurs installations dans la région, nous sommes déjà en contact avec les élus locaux et l’administration du territoire, souligne Marion Giraud. Et c’est parce que nous connaissons désormais la Lorraine que nous avons une préférence pour cette région, même si nous poursuivons notre développement sur l’ensemble du nord de la France."

Neoen a déjà investi 10 millions d’euros dans la construction des centrales solaires de Morhange (Moselle) et Badonviller (Meurthe-et-Moselle). Elle en prévoit une dizaine supplémentaire dans trois autres parcs solaires en Lorraine d’ici 2023.
Neoen a déjà investi 10 millions d’euros dans la construction des centrales solaires de Morhange (Moselle) et Badonviller (Meurthe-et-Moselle). Elle en prévoit une dizaine supplémentaire dans trois autres parcs solaires en Lorraine d’ici 2023. — Photo : Neoen

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail