Moselle

Industrie

Méga usine de panneaux photovoltaïques à Hambach : Rec Solar racheté, les élus s'impatientent

Par Lucas Valdenaire, le 15 octobre 2021

Alors que le fabricant norvégien de panneaux photovoltaïques Rec Solar n’a toujours pas officialisé l’installation de sa méga usine à Hambach (Moselle), son rachat par un groupe pétrolier indien a été confirmé le 10 octobre. Pas de quoi inquiéter le président de la communauté d’agglomération Sarreguemines Confluences Roland Roth, qui espère une décision finale rapidement.

Le nouveau propriétaire indien de Rec Solar promet d'encourager "très fortement" les projets de développements de ses usines en France (Hambach), aux Etats-Unis et à Singapour (photo).
Le nouveau propriétaire indien de Rec Solar promet d'encourager "très fortement" les projets de développements de ses usines en France (Hambach), aux Etats-Unis et à Singapour (photo). — Photo : REC

Trois mois après la fin de l’enquête publique dédiée au projet d’installation à Hambach (Moselle) d’une méga usine de fabrication de panneaux photovoltaïques porté par le groupe norvégien Rec Solar, aucune décision finale n’a encore été donnée. Les annonces portant sur la création de 2 500 emplois et l’investissement d’un milliard d’euros d’ici cinq ans ne restent, pour l’instant, que des promesses. De surcroît, les élus mosellans ont appris le 10 octobre que le groupe scandinave, détenu par le conglomérat chinois Bluestar, venait d’être racheté par le groupe pétrolier indien Reliance pour un montant avoisinant les 666 millions d’euros.

"Nous ne nous attendions pas vraiment à une vente de Rec Solar, reconnaît le président de la communauté d’agglomération Sarreguemines Confluences Roland Roth, qui soutient l’installation de l’usine sur son territoire depuis le début des négociations. Nous pensions plutôt à une réorganisation de l’actionnariat." La préparation d’une telle opération de rachat expliquerait-elle le report, à deux reprises, en mars et en juin, de la décision finale de Rec Solar ? "Le fait de repousser l’échéance ne nous a jamais été expliqué", répond l’élu.

Le repreneur encouragerait le projet initié

Cette nouvelle donne pourrait-elle remettre en cause les plans de Rec Solar ? À ce sujet, la communication du groupe norvégien se veut rassurante : "Le projet de Hambach a bien été confirmé par le groupe Reliance, mais sans précision sur la date à laquelle la décision finale serait prise". Avant de citer un communiqué de presse de Reliance, qui dit encourager "fortement les projets de développement de Rec à Singapour (2 à 3 gigawatts), en France (2 gigawatts) et aux États-Unis (1 gigawatt)".

Le projet d'implantation de Rec Solar, mûri depuis plus de deux ans, enchaîne les étapes importantes. La concertation préalable s’est terminée en février, l’enquête publique a été bouclée en juillet. De plus, selon Roland Roth, "l’avis du commissaire enquêteur est favorable sans réserve et toutes les conditions sont réunies pour que le préfet signe l’arrêté d’ICPE (Installation classée pour la protection de l’environnement, NDLR) dans les prochaines semaines." Depuis l’officialisation de son rachat, Rec Solar n’aurait ainsi plus aucune raison de retarder l’échéance.

Tractations avec l'État français

À moins que le financement ne soit toujours pas bouclé. "Nous savons que des tractations ont eu lieu avec l’État, confie le président de la communauté d’agglomération. Les discussions étaient tendues par moments mais un accord a été trouvé. L’État s’est engagé à hauteur de 50 millions d’euros. Reste le déblocage des fonds européens à valider."

Comme la commission en charge du dossier ne se réunit que deux fois dans l’année, le feu vert ne devrait pas être donné avant la fin 2021. Pour la collectivité qui a déjà investi 10 millions d’euros dans l’aménagement des parcelles destinées à accueillir Rec Solar ou d’autres industriels sur le site "clé en main" de l’Europôle II, le temps se fait long : "Nous sommes en train de subir, lâche Roland Roth. Nous les accompagnons, nous faisons ce qu’il faut et nous sommes impatients. Nous avons envie que cette décision tombe rapidement."

Le nouveau propriétaire indien de Rec Solar promet d'encourager "très fortement" les projets de développements de ses usines en France (Hambach), aux Etats-Unis et à Singapour (photo).
Le nouveau propriétaire indien de Rec Solar promet d'encourager "très fortement" les projets de développements de ses usines en France (Hambach), aux Etats-Unis et à Singapour (photo). — Photo : REC

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail