Metz

Ressources humaines

Management de transition : Menway mise sur l'acquisition de deux sociétés à Paris

Par Jonathan Nenich, le 28 mai 2019

Le groupe messin Menway a racheté, pour 10 millions d'euros, 75 % du capital des deux sociétés parisiennes NIM Europe et MPI Executive, toutes deux spécialisées dans le management de transition.  En pleine effervescence, ce marché, encore très parisien, est la priorité du groupe dirigé par Jean-Louis Petruzzi.

Jean-Louis Petruzzi est le président-fondateur du groupe messin Menway.
Jean-Louis Petruzzi, président de Menway, mise sur le management de transition pour développer son groupe. — Photo : © Jonathan Nenich

Jean-Louis Petruzzi poursuit la diversification du groupe Menway, qu’il a fondé en 2002. Spécialisée dans le conseil en ressources humaines, l’ETI messine signe une double acquisition sur le marché du management de transition. Menway a racheté 75 % du capital de NIM Europe et de MPI Executive, deux acteurs parisiens pionniers du marché, pour un investissement global de 10 millions d’euros. « Nous nous développons sur un marché sur lequel nous sommes présents seulement depuis trois ans. À moyen terme, nous allons travailler à constituer un seul acteur, sous une enseigne unique qui devrait être NIM. Nous voulons disposer d’une entité spécialisée dans le management de transition qui soit bien identifiée en France », confie Jean-Louis Petruzzi.

Le chiffre d’affaires cumulé des deux PME reprises se monte à 15 millions d’euros. Le président fondateur de Menway souhaite investir 10 millions d’euros supplémentaires dans le management de transition, via le rachat d’autres sociétés, dont une d’ici à la fin de l’année. « Des discussions sont en cours. Ce marché est en pleine effervescence », confie-t-il.

Déployer le management de transition en France

Selon un rapport de la Fédération nationale du management de transition (FNMT), en 2018, la région Ile-de-France était la principale pourvoyeuse de managers (51 %), loin devant la région Auvergne Rhône-Alpes (12 %). « Nous souhaitons profiter des implantations géographiques de nos autres métiers pour déployer une offre de management de transition dans les grandes villes françaises au sein de nos établissements existants. Nous pensons aussi à Metz. Le marché de la province est moindre, mais n’est pas exploité. Pourtant, les ETI sont intéressées par cette solution RH, car les difficultés de recrutement sont devenues un réel enjeu », explique Jean-Louis Petruzzi.

Toujours selon le rapport de la FNMT, les ETI, avec 32 % des missions, détiennent la première place des entreprises qui ont recours au management de transition, devant les grandes entreprises françaises. « Ce métier ne s’adresse qu’à des professionnels de la mission, généralement des cadres supérieurs ou dirigeants. Ils viennent entre trois mois et un an dans une entreprise puis repartent. C’est un marché de délégation de compétences. Un manager de transition peut intervenir dans une phase de difficulté ou de conduite du changement au sein de l’entreprise, mais aussi pour développer une activité particulière. Le management de transition séduit les entreprises, car c’est un métier très réactif qui sait présenter la bonne compétence au bon moment », explique Jean-Louis Petruzzi.

D’autres rachats sur le marché du recrutement

Employant 350 salariés (dont 40 à Metz) et réalisant 174 millions d’euros de chiffre d’affaires, Menway intervient sur l’ensemble de la chaîne RH à travers neuf métiers : le conseil et la stratégie RH, le recrutement et l’intérim, ainsi que la gestion des carrières (bilan de compétences, coaching). Le groupe dispose aujourd’hui de 70 implantations en France et au Luxembourg et s’appuie sur l’entrée au capital de CM-CIC Investissement, filiale du groupe Crédit Mutuel, à hauteur de 21 %, pour booster sa croissance externe.

« Les ETI sont intéressées par les solutions de management de transition, car les difficultés de recrutement sont devenues un réel enjeu. »

En plus du management de transition, Menway cherche à consolider ses autres métiers et à se diversifier. « Nous sommes en cours d’audit sur une société qui ne recrute que dans le digital. Cette entreprise viendra, là aussi, compléter nos offres, puisque la digitalisation est inéluctable. C’est pourtant un marché où les compétences manquent », expose le dirigeant qui, avant de fonder Menway, était à la tête de l’entreprise Pro Consultant (440 millions de CA) qu’il a vendue en 2000.

De façon générale, l’ETI messine prend le parti, dans toutes ses activités, de miser de plus en plus sur une offre premium, qui concerne le recrutement de cadres supérieurs et de cadres dirigeants. « Nous allons vers de la compétence rare », livre Jean-Louis Petruzzi qui a également racheté Mindfield en début d’année 2018, une société parisienne spécialisée dans la recherche de cadres dirigeants en France et à l’international. Menway se diversifie, monte en compétences, mais jamais ne quittera son siège social messin. « Je tiens à rendre au territoire tout ce qu’il a pu m’apporter », ponctue le chef d’entreprise, dont le père a fait carrière dans les mines de fer lorraines.

Jean-Louis Petruzzi est le président-fondateur du groupe messin Menway.
Jean-Louis Petruzzi, président de Menway, mise sur le management de transition pour développer son groupe. — Photo : © Jonathan Nenich