Grand Est

Conjoncture

« L'intérim explose, avec une augmentation de plus de 20 % »

Par Ioanna Schimizzi, le 20 décembre 2017

Le CESER (Conseil économique, social et environnemental) Grand Est a dévoilé sa dernière note de conjoncture pour la mandature 2016-2017. Avec un constat : la reprise est bien là, avec notamment l'augmentation des carnets de commande et le maintien à un haut niveau des exportations.

Le métier de soudeur est particulièrement recherché dans l'industrie, sans réussir à trouver preneur. — Photo : Jean-François Michel

Mars 2008. La première note de conjoncture du CESER (à l'époque Lorraine) est publiée. « Depuis dix ans, nous avons collecté un très grand nombre de données sur l'activité économique du territoire. Cela nous permet de réaliser un certain recul sur la situation aujourd'hui », explique Gilbert Krausener, vice-président du CESER Grand Est, lors de la présentation de la dernière note de conjoncture du mandat 2016-2017 mardi 19 décembre à Metz. Résultat : « la reprise est bien là. Les carnets de commande atteignent un niveau inédit depuis plus de six ans. » Les exportations de la région sont à 60,42 milliards d'euros, « à un haut niveau historique. »

Précarisation de l'emploi

Autre signe de reprise : « nous enregistrons la plus forte création d'emplois dans le secteur marchand depuis 2007, avec + 16.925 emplois sur un an. » Le Grand Est a toutefois perdu 86.000 emplois depuis début 2007. L'emploi intérimaire augmente de 20,5 % sur un an, et dépasse le niveau d'avant-crise. « Ce qui montre la volonté des entreprises de se développer, mais aussi leur frilosité à embaucher », ajoute Robert Mertz, vice-président du CESER.

Le Conseil note davantage de précarité des demandeurs d'emploi, avec « l'explosion de la catégorie C (activité réduite de plus de 78 heures). » Autre problème soulevé par le CESER, comme pour de nombreux observateurs : « les entreprises, notamment dans l'industrie sur des postes de soudeurs, peinent à recruter alors qu'elles souhaiteraient se développer. »

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition