Grand Est

Innovation

Point de vue Les start-up dans les starting-blocks

Par Jonathan Nenich, le 13 juin 2019

Ce billet a été publié dans Le Journal des Entreprises édition Lorraine, juin 2019.

L'édito
L'édito — Photo : Le Journal des Entreprises

Qu’il paraît loin ce temps où la Lorraine était cantonnée à une image de terre industrielle. Un fard qui se lève désormais. Le territoire œuvre depuis plusieurs années en faveur de l’innovation et de la fintech, mais les « a priori » sont tenaces. Le label Capitale French Tech, obtenu avec l’Alsace, dévoile la Lorraine sous un visage nouveau, marqué du sceau d’un écosystème start-up en effervescence.

Bliiida, Synergie, l’Incubateur Lorrain, Entreprendre Lorraine, Yeast… font office d’incubateurs et d’accompagnateurs qui aident à consolider de nouvelles aventures entrepreneuriales. « Entreprendre Lorraine m’a permis de rencontrer les bonnes personnes au bon moment », affirme ainsi Mathilde Hamot, cofondatrice de Wine & Trip, qui vient de sortir une application mobile pour développer son activité qui mêle tourisme et vin. Et que dire de Monfoxy et sa chaussette connectée pour nourrisson, de 45-8 Energy qui prospecte l’hélium et l’hydrogène naturel dans la région, de Vivoka et de son assistant vocal Zac, ou de l’outil de prédiction boursière basée sur l’humeur du web de SESAMm, qui a bouclé une nouvelle levée de fonds de 4,4 millions d’euros pour s’ouvrir au monde ? Un échantillon parmi une pléiade d’acteurs qui rayonnent à l’international. Seize start-up issues du Grand Est se sont d’ailleurs envolées au CES de Las Vegas en janvier dernier.

Des locomotives qui aiguillent les jeunes pousses au sein de Lorntech. « Notre comité directeur n’est composé que de dirigeants de start-up pour pouvoir comprendre et entendre des problématiques que nous connaissons », lance Nicolas Pélissier, vice-président de Lorntech et fondateur de 45-8 Energy. Toutes n’ont pas vocation à devenir des licornes, ces start-up dont la valorisation atteint le milliard de dollars. Mais la Lorraine ne se déplairait pas à voir une myriade d’emplois créés grâce à ses startupers qui souhaitent franchir le cap, et se muer en entreprise. Toujours passionnés et inspirés par un souffle stakhanoviste, les porteurs de projets se portent bien, cherchent à briller, et font rayonner du même coup la Lorraine, dans un monde où l’innovation a rarement été aussi vive.

L'édito
L'édito — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.