Vosges

Loisirs

Le parc Fraispertuis City réoriente ses investissements en raison de la crise sanitaire

Par Lucas Valdenaire, le 19 janvier 2022

Le parc d’attractions Fraispertuis City à Jeanménil (Vosges) annonce l’arrivée d’une nouvelle attraction moins bruyante et moins polluante. Après deux années de crise marquées par une baisse significative de la fréquentation, l’établissement vosgien se voit contraint de revoir l’ensemble de son plan d’investissement.

Le parc d’attractions Fraispertuis City a attiré 140 000 visiteurs en 2020 et 2021, soit deux fois moins qu’en 2019 avant la crise sanitaire
Le parc d’attractions Fraispertuis City a attiré 140 000 visiteurs en 2020 et 2021, soit deux fois moins qu’en 2019 avant la crise sanitaire — Photo : Fraispertuis City

Le parc d’attractions Fraispertuis City à Jeanménil près de Rambervillers dans les Vosges (CA 2021 : 5 M€ ; 17 salariés permanents et 420 saisonniers en été) a investi 900 000 euros dans une nouvelle attraction familiale : les Draisines. Présentée comme "la grande nouveauté 2022" sur le site internet du parc, cette structure permettra aux visiteurs de décoller à 90 degrés par rapport au sol dans des "petits véhicules à vapeur utilisés autrefois à la construction et l’entretien du chemin de fer". L’attraction électrique, construite par l’italien Technical Park, sera installée pour l’ouverture prochaine du parc le 9 avril 2022 et remplacera les traditionnelles bouées à moteur. "Ces bouées consommaient de l’essence et finissaient par provoquer des désagréments en termes de bruits, de vapeur et d’odeurs, explique le directeur des lieux Patrice Fleurent. De plus, elles ne pouvaient accueillir que 100 personnes par heure. Avec les Draisines, nous atteindrons les 600 personnes par heure. L’idée de cet investissement est de relancer la dynamique après deux années déficitaires."

Une fréquentation divisée par deux

Il faut dire que la crise sanitaire a fortement affecté les résultats du parc vosgien. Après avoir enregistré 280 000 visiteurs et engrangé 8 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019, Fraispertuis City a connu une chute vertigineuse de sa fréquentation avec 140 000 visiteurs en 2020 et 2021 pour respectivement 4 et 5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Ces difficultés n’ont pas été sans conséquence sur les projets de l’établissement puisque le plan global d’investissements sur trois ans établi avant l’arrivée du Covid a été largement chamboulé. "À cause de l’épidémie, nos trois nouvelles attractions pour les enfants installées en 2020 pour 800 000 euros d’investissements ont été totalement éclipsées, raconte Patrice Fleurent. Et notre enveloppe de 10 millions d’euros annoncée pour 2021 et 2022 a été repoussée à plus tard." Concrètement, une attraction familiale à 5 millions d’euros était attendue pour 2021 et une autre à sensation pour le même montant en 2022. Désormais, c’est une unique attraction à 10 millions d’euros qui est envisagée à l’horizon 2024. "Et encore, cela dépendra de la reprise et des prochaines décisions gouvernementales, conclut le directeur. Je pense notamment aux jauges qui seront établies dans les parcs d’attractions. Sans oublier l’éventualité d’un passe sanitaire ou vaccinal obligatoire pour les enfants qui représentent une très grande partie de nos visiteurs."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition