Meurthe-et-Moselle

Chimie

Le nouveau directeur de l'usine Solvay de Dombasle lance la transition énergétique du site

Par Jean-François Michel, le 15 octobre 2021

<p>Nicolas van der Heyden a pris début septembre la direction du site chimique Solvay de Dombasle, en Meurthe-et-Moselle. Sur sa feuille de route figure en première place la question de la transition énergétique de l’usine, qui tire actuellement son énergie de chaudières à charbon.</p>

Nicolas van der Heyden est le nouveau directeur du site Solvay de Dombasle.
Nicolas van der Heyden est le nouveau directeur du site Solvay de Dombasle. — Photo : Jean-François Michel

L’objectif du nouveau directeur de l’usine Solvay de Dombasle (Meurthe-et-Moselle), Nicolas van der Heyden, est fixé : d’ici à 2024, le site industriel lorrain, spécialisé dans la production de polymères pour l'industrie, aura tourné définitivement la page du charbon, grâce à deux chaudières fonctionnant aux combustibles solides de récupération (CSR), exploitées par une nouvelle structure, Dombasle Énergie.

Installé aux commandes du site Solvay de Dombasle depuis le 1er septembre, Nicolas van der Heyden arrive de Lyon, où il a notamment piloté des projets pour le pôle d’excellence du groupe Solvay (CA 2020 : 8,9 milliards d’euros ; effectif : 23 000). De nationalité belge, marié, père de trois enfants, Nicolas van der Heyden a une formation d’ingénieur civil, spécialisé en "électro-mécanique énergie". Il est entré chez Solvay en 2003, à l’usine de Tavaux (Jura).

Un bagage technique et managérial

En 2007, le jeune ingénieur met le cap sur l’Espagne, pour prendre en charge le département énergie et eau de la soudière Solvay de Torrelavega, pendant quatre ans. "J’ai ensuite mené pendant deux ans des projets d’efficacité énergétique pour le groupe", précise Nicolas van der Heyden : un poste qui va l’amener à faire plusieurs fois le tour du monde et à travailler dans plus de 50 usines Solvay, en Asie, en Europe et aux États-Unis. En 2013, il part pour Houston, au Texas, avec pour objectif de mener des projets d’efficacité énergétique dans les sites américains de Solvay.

À son retour en Europe, en 2016, Nicolas van der Heyden va compléter son expérience technique par une formation managériale, à l’Institut européen d’administration des affaires Insead, et s’engager dans des sujets plus transversaux pour le groupe Solvay. "Fin 2020, après dix ans d’usine et dix ans dans des fonctions plus globales, je voulais repartir sur un cycle plus proche du business, avec comme étape logique de prendre la direction d’un site de production", explique le nouveau directeur. Dans le même temps, son prédécesseur à la tête de l’usine Solvay de Dombasle, Nicolas Dugenetay, reprenait la direction d’un site en Italie.

À l’étude depuis plusieurs années, la transition énergétique du site Solvay de Dombasle va donc devenir une réalité sous la direction de Nicolas van der Heyden. Les dernières étapes administratives et le financement sont en train d’être finalisés, et le projet "Dombasle Énergie" va bientôt pouvoir être lancé. Si tout avance comme prévu, "les travaux sur site débuteront d’ici la fin d’année", précise le nouveau directeur.

Nicolas van der Heyden est le nouveau directeur du site Solvay de Dombasle.
Nicolas van der Heyden est le nouveau directeur du site Solvay de Dombasle. — Photo : Jean-François Michel

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail