Vosges

BTP

Le Groupe Morlot se diversifie en reprenant la station de montagne vosgienne Rouge-Gazon

Par Brigitte Boulay, le 13 janvier 2023

Le coup de cœur du président du groupe de BTP Morlot, Laurent Morlot, pour la petite station vosgienne de Rouge-Gazon, trace la piste d’une diversification. Le dirigeant prévoit d’investir "quelques millions d’euros" dans cette reprise qui vise à rendre vie à ce site classé.

Le nouveau complexe hôtelier imaginé par le Groupe Morlot compte 55 chambres dont 10 suites, un spa de 90 m2 et des espaces pour les séminaires et groupes.
Le nouveau complexe hôtelier imaginé par le Groupe Morlot compte 55 chambres dont 10 suites, un spa de 90 m2 et des espaces pour les séminaires et groupes. — Photo : Thalès Architecture

Rassemblant dix sociétés opérant toutes dans le BTP, le groupe vosgien Morlot, dirigé par Laurent Morlot, vient de reprendre la station de ski de Rouge-Gazon, à Saint-Maurice-sur-Moselle, dans les Vosges. Une piste de diversification inattendue pour le groupe basée à Contrexéville (300 salariés, 45 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021). Laurent Morlot explique avoir été séduit par le potentiel et l’authenticité de la station de moyenne montagne (1 100 mètres d'altitude). Il apporte son expérience, de la valeur ajoutée à la prise de risques. Mais depuis l’annonce de la reprise, d’autres investisseurs se sont fait connaître.

Un complexe hôtelier à taille humaine

Le président du groupe de BTP Morlot, Laurent Morlot, ne voulait pas voir mourir la station vosgienne Rouge-Gazon.
Le président du groupe de BTP Morlot, Laurent Morlot, ne voulait pas voir mourir la station vosgienne Rouge-Gazon. - Photo : Groupe Morlot

Fondée en 1932 par la famille Luttenbacher, la station est sortie du giron familial quand Francis Couval a racheté l’hôtel-restaurant. Il voulait y développer un tourisme "quatre saisons". Mais l’incendie du 3 juillet 2021 a stoppé cet élan. La station s’est trouvée deux ans à l’arrêt, jusqu’à la reprise par le Groupe Morlot, en novembre 2022. Le groupe de BTP veut désormais injecter "quelques millions" dans l’implantation d’un complexe hôtelier de 55 chambres dont 10 suites, un spa de 90 m2 et des espaces pour les séminaires et groupes.

Fidèle à ses valeurs, le groupe Morlot prône une construction durable avec des matériaux biosourcés, des innovations techniques et de l’efficience énergétique. Au menu, toitures végétalisées pour une intégration maximale et baies vitrées pour profiter du paysage. Le nouvel ensemble, qui doit être livré pour 2025, sera reconstruit à la place des bâtiments actuels détruits dans l’incendie.

Ouverture de la station le 21 janvier

Avant de pouvoir s’appuyer sur ce nouvel outil, le groupe de BTP a investi 70 000 euros pour sécuriser le site et pouvoir relancer l’activité pour les saisons à venir. Cette année, la station ouvrira le 21 janvier, avec ses cinq téléskis, des activités de randonnée, un espace multiglisse et un restaurant. Pour rester dans l’esprit familial, le Groupe Morlot a confié l’exploitation du domaine skiable à Christophe Luttenbacher, un des enfants de la famille historique qui a créé le site. Ici, pas de canons à neige, et si la neige vient à manquer, la station proposera des ateliers "découverte nature" et des activités "quatre saisons". Le futur projet intègre d’ailleurs la construction d’un télésiège pour monter des vélos au sommet de la tête des Perches. "Le restaurant est au centre de la station car il réunit les touristes comme les locaux", explique le nouveau directeur Yohan Da Silva, qui arrive de la base de loisirs de Saulxures-sur-Moselotte et prend la direction du pôle hôtellerie-restauration du groupe Morlot.

Vers un classement "Grand site de France"

Les permis de construire du futur complexe hôtelier n’ont pas encore été déposés et il faudra "huit mois pour les obtenir", précise le maire de Saint-Maurice-sur-Moselle, Thierry Rigollet. Un délai qui s’explique car la station est un site classé du massif des Vosges. Et l’élu espère un classement "Grand site de France", ce qui ferait de la station Rouge-Gazon le seul site du Nord-Est. Un classement qui devra permettre de créer plus de valeur ajoutée pour la station.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition