Moselle

Automobile

Le groupe Ineos fonce sur l'usine Smartville d'Hambach

Par Jonathan Nenich, le 31 août 2020

Le groupe britannique Ineos dispose d’une période d’exclusivité de six mois pour faire l’acquisition de l’usine automobile de Daimler à Hambach, en Moselle, qui produit 16 000 Smart chaque année. Ineos a déjà donné sa lettre d’intention pour acquérir le site.

Syndicats et employés du site Smart à Hambach en Moselle.
À Hambach, la petite citadine de la marque Smart pourrait laisser sa place au 4x4 Grenadier produit par Ineos Automotive. — Photo : © Jonathan Nenich

Mise en vente en juillet à la stupeur générale, l’usine automobile Smartville d’Hambach (Moselle), détenue et exploitée par le groupe allemand Daimler, serait très proche de trouver preneur. Le groupe de chimie britannique Ineos (60 milliards d’euros de chiffre d’affaires ; 22 000 emplois), dirigée par le milliardaire Jim Ratcliffe, serait sur le point de faire l’acquisition du site. Le groupe, également propriétaire du club de football OGC Nice, voudrait utiliser Hambach, qui sort 16 000 véhicules de marque Smart par an, pour y produire son 4x4 Grenadier.

Des discussions qui seraient très avancées

Le conseil économique et social du 25 août aurait livré quelques certitudes pour l’usine mosellane : « Ineos a donné une lettre d’intention pour racheter le site d’Hambach. Le groupe a une période d’exclusivité pour une période de six mois. Maintenant, il faut un retour du conseil de sécurité de Daimler », affirme un représentant de la CGT. Les discussions entre les deux parties seraient très avancées et il ne manquerait plus que l’accord final du groupe allemand.

Selon un document sorti du CSE, le contrat d’acquisition entre Daimler et Ineos prévoirait une somme de 90 millions d’euros pour compenser un éventuel sureffectif alloué par Daimler à Ineos pour l’indemnisation des coéquipiers.

1 314 emplois sécurisés et un calendrier dévoilé

Si le site emploie actuellement 1 600 personnes, le CSE du mois d’août a confirmé que 1 314 emplois seraient sécurisés après la vente à Ineos, au moins jusqu’à avril 2024, date de la fin de la production de la Smart en Moselle. Selon le document qui reprend les points abordés pendant le CSE, une démarche de mise en correspondance des postes dans l’organisation Ineos et des compétences Smart aurait été entamée au cours des dernières semaines. Les besoins nécessaires sur les postes clés pour un nouveau constructeur seraient identifiés. Le document évoque aussi la possibilité de détacher jusqu’à 200 coéquipiers directs dans d’autres usines du groupe Daimler, comme à Rastatt en Allemagne.

Syndicats et employés du site Smart à Hambach en Moselle.
À Hambach, la petite citadine de la marque Smart pourrait laisser sa place au 4x4 Grenadier produit par Ineos Automotive. — Photo : © Jonathan Nenich

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail