Grand Est

Aéronautique

Le cluster aéronautique Aériades se développe au format Grand Est

Par la rédaction, le 07 octobre 2016

Le cluster Aériades a reçu ses homologues des autres régions, en présence de Bernard Espannet, secrétaire général du GIFAS.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

« Avec les présidents et directeurs généraux des autres clusters aéronautiques régionaux, nous nous rencontrons quatre à cinq fois par an, en présence de Bernard Espannet, secrétaire général du GIFAS, pour échanger sur le développement de la filière aéronautique française, échanger nos bonnes pratiques et assurer la cohérence de nos actions. » Comme l'explique Thierry Jean, président du cluster Aériades, la dernière réunion en date a eu lieu les 19 et 20 septembre derniers à Metz. Le cluster lorrain poursuit par ailleurs son développement sur le schéma de la nouvelle région en devenant le cluster aéronautique Grand Est. « Il n'existe pas d'équivalent en Alsace ou en Champagne-Ardenne d'Aériades, ces deux anciennes régions possèdent de très nombreuses entreprises dans le secteur de l'aéronautique. Il y a notamment une usine Safran Landing Systems (anciennement Messier-Bugatti-Dowty) à Molsheim, ou encore Forges de Bologne en Champagne-Ardenne », poursuit Thierry Jean. Sans oublier l'ETI Axon'Cable à Montmirail, dont le PDG est Joseph Puzo, membre direct du Gifas. « La Lorraine était déjà un territoire avec ses complexités, mais aujourd'hui avec la réforme territoriale nous devons changer de dimension géographique, nous nous retrouvons avec un tissu éclaté d'entreprises de toutes tailles, dont de très grands groupe. Ce qui veut dire que cette région est très compliquée, de manière générale et en particulier pour l'aéronautique. »




Une identité Grand Est au Salon du Bourget 2017
Le défi d'Aériades aujourd'hui, est de fédérer. « Nous sommes une des régions les plus importantes géographiquement ce n'est pas simple, nous débutons pour l'instant au format Grand Est, nous aurons officiellement les moyens de le faire à partir de janvier 2017, nous commençons petit à petit à prendre contact avec les entreprises des anciennes régions Alsace et Champagne-Ardenne. Actuellement nous avons trois membres en Champagne-Ardenne, nous montons en puissance progressivement. » Parmi ses vocations Aériades se veut être un interlocuteur unique pour les grands donneurs d'ordres. « Le fait de fabriquer en Lorraine la moitié des aubes du moteur qui sera le moteur le plus vendu sur les longs courriers au monde, ce n'est pas neutre. Il y a deux usines dans le monde pour les réaliser, une est aux Etats-Unis, et l'autre à Commercy (le site Safran-Albany, NDLR). Notre but est donc d'organiser d'une certaine manière la supply chain de cet ensemble, pour le valoriser », appuie Thierry Jean. « Il serait dommage que ces grands groupes viennent s'installer sur notre territoire et aillent chercher leurs sous-traitants en Aquitaine ou en région parisienne, c'est la mission d'Aériades. » La SAS possède 32 actionnaires et neuf membres accédants. « Cela représente un chiffre d'affaires total d'environ 400 M€, dont 200 M€ strictement pour l'aéronautique, et un effectif de l'ordre de 2.700 personnes », ajoute Jean-Luc Reis, directeur d'Aériades. Une des missions du cluster est également « de regrouper. Nous avons notamment déjà acté la présence sous l'identité Grand Est lors du prochain Salon du Bourget, avec deux surfaces », précise Thierry Jean. « Les entreprise lorraines étaient auparavant toutes rassemblées sur le Hall 2B sous la bannière Aériades, mais ce hall étant très prisé, nous avons dû nous positionner également dans le Hall 4. Nous espérons pour l'édition suivante, en 2019 pouvoir réunir tout le cluster Grand Est au même endroit. Notre chance est d'être sur une filière qui est porteuse, les entreprises ont envie de poursuivre leur développement et voient bien l'opportunité de pouvoir se regrouper en un même interlocuteur. »

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition