Grand Est

Innovation

L'Alsace et la Lorraine s'unissent pour tenter d'obtenir le label « Capitale French Tech »

Par Jonathan Nenich, le 01 mars 2019

Lorntech et French Tech Alsace, les associations qui réunissent les écosystèmes start-up en Lorraine et Alsace, ont déposé un dossier commun pour tenter d’obtenir le prestigieux label « Capitale French Tech ». Difficile à décrocher, ce label permettrait d’accélérer les start-up de tout le territoire. Verdict dans quelques semaines.

Les deux associations qui réunissent les start-up en Lorraine et en Alsace se sont réunis pour obtenir le label "Capitale French Tech"
Pierre Rinaldi, président de Lorntech (au centre de l'image) est aux côtés des représentants de French tech Alsace (à sa gauche) et de Lorntech (à sa droite). Les deux associations sont unies pour décrocher le label « Capitale French Tech ». — Photo : © Jonathan Nenich

Les associations Lorntech et French Tech Alsace, qui réunissent les écosystèmes start-up en Lorraine et Alsace, ont monté ensemble le dossier « French Tech East » pour tenter d’obtenir le label « Capitale French Tech ». Ce dernier, très prestigieux, faciliterait l’accélération de l’ensemble des start-up du territoire et leur permettrait de bénéficier d’une aura internationale.

Pour l’obtenir, il faut notamment l’appui de cinquante start-up issues des associations, d’une gouvernance d’entrepreneurs et compter parmi ses rangs au moins cinq start-up qui ont obtenu le « pass French Tech », qui s’adresse aux projets ayant le potentiel pour doubler leur CA chaque année. « Seules 107 start-up en France disposent de ce pass qui reconnaît le caractère particulièrement innovant du projet, dont six en Alsace et en Lorraine », se réjouit Pierre Rinaldi, président de Lornetch.

Grâce à l’union des deux associations, « French Tech East », basé au sein du tiers-lieu Bliiida à Metz, réunit les conditions principales pour obtenir le label tant convoité, mais rien n’est joué pour autant. Verdict dans quelques semaines…

« Nous souhaitons favoriser l’hyper-croissance des start-up »

Le comité directeur de Lorntech, en place depuis le mois de décembre 2018, a profité de l’annonce de cette candidature commune au label « Capitale French Tech » pour rappeler ses objectifs. Le comité directeur de l’association qui réunit 150 start-up en Lorraine est désormais exclusivement composé d’entrepreneurs. « Nous souhaitons favoriser l’hyper-croissance des start-up et accompagner leur développement bien au-delà de nos frontières. Nous sommes des investisseurs qui nous adressons à des investisseurs. Nous partageons les mêmes problématiques », a expliqué Pierre Rinaldi.

Les deux associations qui réunissent les start-up en Lorraine et en Alsace se sont réunis pour obtenir le label "Capitale French Tech"
Pierre Rinaldi, président de Lorntech (au centre de l'image) est aux côtés des représentants de French tech Alsace (à sa gauche) et de Lorntech (à sa droite). Les deux associations sont unies pour décrocher le label « Capitale French Tech ». — Photo : © Jonathan Nenich

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.