Vosges

Infrastructure

L'aéroport d’Épinal-Mirecourt attire les investisseurs

Par Jonathan Nenich, le 13 juin 2019

Trois nouveaux investisseurs s’apprêtent à s’installer sur le site de l’aéroport d’Épinal-Mirecourt, propriété du conseil départemental des Vosges. Une entreprise de recyclage d'avions, une piste automobile et un complexe hôtelier vont permettre la création de 80 emplois et doper l’économie vosgienne. L’investissement global atteint 17 millions d’euros.

Trois investisseurs vont débloquer 17 millions d'euros sur le site de l'aéroport d'Épinal-Mirecourt.
L'investissement global pour les trois projets sur le site de l'aéroport représente 17 millions d'euros et la création de 80 emplois. — Photo : © Vosges aéroport

Bonnes nouvelles en rafale pour l’aéroport d’Épinal-Mirecourt. Propriété du conseil départemental des Vosges et gérée par une société d’exploitation détenue par l’investisseur indien Super Airport (51 % du capital) et par la CCI des Vosges (49 %), la plate-forme va bénéficier de 17 millions d’euros d’investissement. Trois nouvelles activités vont débarquer en 2021.

Déconstruction d’avions

Avec 250 hectares de foncier disponibles et une piste de 3 000 mètres, l’aéroport d’Épinal-Mirecourt réunit les critères pour que la future société Adelor (Aircrafts Decommissionning Lorraine) puisse s’y implanter. « Adelor va déconstruire des avions pour en recycler la majeure partie des pièces. Il faut de l’espace pour stocker les appareils et une piste capable d’accueillir tout type d’avion, jusqu’au Boeing 747 », explique Pascal Garnier, le directeur opérationnel de l’aéroport. L’investissement, en trois étapes est de 6,6 millions d’euros et est porté par la société luxembourgeoise Adel SA. « Adelor va générer du trafic et faire office de point d'ancrage pour l’arrivée de sociétés de services, d’assistance aux avions ou de négoce », assure Pascal Garnier. Sous cinq ans, le temps d’obtenir toutes les certifications, l’objectif est de déconstruire 50 avions chaque année pour réinjecter les pièces dans le circuit aéronautique.

Aux avions s’ajouteront des voitures. Une piste automobile de 3,7 kilomètres, certifiée par le ministère des Sports, va aussi voir le jour. Portée par Damien et Pierre Levorato, anciens propriétaires de Free Kart 88, cette piste, résultat d’un investissement de 3,7 millions d’euros, a déjà permis l’arrivée d’une autre activité : un hôtel de 60 chambres. « La piste a du potentiel de par sa rareté, ce qui a attiré un investisseur dans l’hôtellerie », précise Pascal Garnier avant de compléter : « Ces deux projets pourraient séduire une clientèle internationale. » C'est l'hôtelier Patrick Harmuth, un indépendant, qui va investir sept millions d'euros pour la construction de l'hôtel.

80 emplois à la clé

La société d’exploitation de l’aéroport travaille depuis cinq ans sur l’arrivée de ces projets qui vont générer 80 emplois dans les Vosges. « Pour l’aéroport tous les projets sont positifs. Nous allons continuer de développer la plateforme en ne refusant aucune activité », affirme le directeur de l’aéroport, qui a accueilli 25 000 passagers à l’année. C’est certes douze fois moins que Lorraine Airport et ses 280 000 passagers. Mais l’activité est en croissance.

« Adelor va générer du trafic et permettre l’arrivée d’autres entreprises en matière de services, d’assistance aux avions ou de négoce »

Avec une ligne estivale régulière qui permet de relier Nice et des vols charters ponctuels qui mènent en Europe, Épinal-Mirecourt s’appuie sur les vols d’affaires qui ont progressé de 30 % en un an. « Cela s’explique par le rebond de l’activité économique indéniable mais aussi par les efforts pour encourager les entreprises à utiliser l’avion. C’est un moyen de limiter les coûts et la fatigue », assure le directeur. La plateforme Air Affaires, qui met en relation les chefs d’entreprise et des pilotes afin de commander des vols a d’ailleurs été mise en place pour consolider ce marché. Les trois nouvelles activités confortent le modèle économique de l’aéroport dont les comptes sont à l’équilibre.

Trois investisseurs vont débloquer 17 millions d'euros sur le site de l'aéroport d'Épinal-Mirecourt.
L'investissement global pour les trois projets sur le site de l'aéroport représente 17 millions d'euros et la création de 80 emplois. — Photo : © Vosges aéroport

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.