Moselle

Énergie

La start-up messine 45-8 Energy boucle une deuxième levée de fonds de 4,9 millions d'euros

Par Lucas Valdenaire, le 09 novembre 2021

Cinq mois après avoir décroché son premier permis d’exploration dans la Nièvre, 45-8 Energy vient de boucler son deuxième tour de table en Série A de 4,9 millions d’euros. La société messine spécialisée dans l’extraction d’hélium veut mettre sur pied sa première unité pilote de production en 2023 et doubler ses effectifs sur les deux prochaines années.

45-8 Energy compte actuellement 18 collaborateurs et aimerait doubler ses effectifs dans les deux ans.
45-8 Energy compte actuellement 18 collaborateurs et aimerait doubler ses effectifs dans les deux ans. — Photo : 45-8 Energy

Un an et demi après avoir levé 1,3 million d’euros, la société messine 45-8 Energy (CA non communiqué ; 18 collaborateurs) annonce dans un communiqué du 9 novembre 2021 qu’elle est parvenue à boucler un deuxième tour de table en Série A de 4,9 millions d’euros auprès de trois partenaires privés et publics : la société Heling, Bpifrance et Total Énergies Développement Régional. Pour réussir cette nouvelle levée de fonds, lancée dès la fin du mois de juin 2021, l’entreprise spécialisée dans l’exploration des sous-sols "dans le but de produire de manière écoresponsable et en circuit court de l’hélium et de l’hydrogène naturel", a notamment bénéficié de l’accompagnement de la société de Vandœuvre-lès-Nancy Blue Omingmak et de l’expert en levée de fonds et stratégie impact Fin4good.

"Avec cette nouvelle levée de fonds, 45-8 Energy signe pour l’avenir et, plus précisément, pour l’émergence de deux filières européennes indispensables à nos industries dans un contexte de transition écologique : l’hélium et l’hydrogène naturel, détaille l’entreprise fondée en 2017 par Nicolas Pélissier et Benoît Hauville. Ces 4.9 millions d’euros levés vont permettre à la société messine d’accompagner son activité d’exploration et de production de ces deux gaz en renforçant ses équipes, en assurant le bon déploiement de son premier pilote de production et en accélérant son expansion à l’international."

Une unité pilote dès 2023

Ce projet pilote vise à capter et à valoriser un gaz riche en hélium "s’échappant naturellement en surface via des sources thermo-minérales et une faille géologique importante du sud nivernais." C’est dans ce cadre que la start-up a obtenu au printemps dernier son premier Permis exclusif de recherches (PER) sur une zone de 251 km² dans la Nièvre et ce, pour cinq ans. Ce permis d’exploration hélium, gaz carbonique et connexes, nommé Fonts-Bouillants, avait été déposé en octobre 2019 dans le cadre d’un projet intitulé "Promet-He". Une première campagne d’acquisitions de données a démarré pendant l’été 2021 avant une deuxième campagne de sondages peu profonds engagée en septembre. "Si les résultats de cette exploration s’avèrent positifs, 45-8 Energy souhaite rapidement (courant 2023) mettre en œuvre une unité pilote de production visant à démontrer la viabilité technico-économique d’un tel projet écoresponsable," avait alors annoncé 45-8 Energy dans un communiqué. Le projet est soutenu à hauteur d’1,6 million d’euros dans le cadre du plan de relance. Il est développé en partenariat avec le Laboratoire Réactions & Génie des Procédés (LRGP) de Nancy, l’Université de Lorraine, le CNRS et le bureau d’études Naldeo Technologies.

Par ailleurs, cette nouvelle levée doit permettre "de sécuriser et d’accélérer l’exploration des zones identifiées comme étant les plus prometteuses" essentiellement en Europe, "confirmant au passage l’ambition de la société de devenir le leader européen de l’exploration et de la production écoresponsable d’hélium et d’hydrogène naturel," poursuit 45-8 Energy dans son communiqué. La start-up lorraine souhaite doubler ses effectifs en deux ans et lancer la première production industrielle d’hélium dès 2027 visant "à couvrir à elle seule 15 % des besoins français actuels".

45-8 Energy compte actuellement 18 collaborateurs et aimerait doubler ses effectifs dans les deux ans.
45-8 Energy compte actuellement 18 collaborateurs et aimerait doubler ses effectifs dans les deux ans. — Photo : 45-8 Energy

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail