Metz

Services

La start-up Air-Loc crée une application qui met en lien locataires et propriétaires

Par I.S., le 01 mai 2017

L'application que Jean-Pascal Launay et Emmanuel d'Hardemare ont développée permet de créer le lien entre locataires et propriétaires. Leur start-up Air-Loc a été créée en octobre à Metz.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Les créateurs

Jean-Pascal Launay, 36 ans, et Emmanuel d'Hardemare, 39 ans, sont d'anciens joueurs du club de rugby de Metz. Le premier, diplômé de l'EM Lyon, a travaillé durant dix ans au Luxembourg, notamment à la direction financière de CSC. Emmanuel d'Hardemare, d'une formation d'ingénieur, est consultant en risque bancaire et expert en gestion de projet informatique.

L'idée

« J'ai toujours eu le désir d'être entrepreneur. Après avoir quitté mon poste au Luxembourg, je me suis lancé dans la rénovation d'appartements, et c'est comme cela que j'ai eu l'idée de Air-Loc il y a environ deux ans », explique Jean-Pascal Launay, CEO de la start-up installée à Metz, à la pépinière d'entreprises Synergie Lorraine. « En faisant ces travaux et en commençant à relouer les biens, les personnes intéressées nous ont fait remarquer que nos annonces correspondaient aux biens, et que c'était rare dans l'immobilier. Le deuxième constat : comme tout propriétaire, nous demandions des garanties aux locataires alors qu'en réalité le risque d'impayé est très faible, de l'ordre de moins de 2 %. »

Le concept

Partant de cette expérience Jean-Pascal Launay soumet l'idée à son ami Emmanuel d'Hardemare de créer une application mettant en lien les propriétaires et les locataires. « La société Air-Loc a été créée en octobre 2016, nous sommes co-associés, Emmanuel en est le CTO. Le concept de base de notre application est de proposer une plateforme d'échanges d'informations entre propriétaires-bailleurs et locataires, afin qu'il y ait une co-construction de l'information sur les biens, avec des éléments contextuels afin de les qualifier. Nous nous adressons dans un premier temps aux particuliers, mais à terme on imagine qu'elle pourra intéresser les professionnels de l'immobilier ».

Le développement

L'équipe de Air-Loc est aujourd'hui de cinq personnes. La start-up est lauréate 2016 du Réseau Entreprendre, est labellisée par le pôle Fibres-Energivie, et a été reçue à l'appel à projet Greentech par le Ministère de l'Environnement pour son concept de carnet d'entretien du logement. « Dans ce cadre nous avons reçu une première subvention de 50 000 €, à laquelle peut s'ajouter une deuxième de 100 000 €. Nous ajoutons de nouveaux services sur l'application, comme la génération de l'état des lieux. Nous cherchons à valoriser par différents services toutes les infos collectées, en particulier la capacité de dématérialiser l'ensemble de la contractualisation, en éditant le contrat de bail, conservé dans un coffre-fort numérique. » Le nom de l'application pourrait évoluer très rapidement. Pour l'instant l'appli est gratuite, mais à terme l'édition de contrat et l'état de lieux seront payants pour 15 euros par an et par bien. « Nous allons également mettre en place un système de parrainage sur lequel nous aurons une commission ». L'objectif pour Air-Loc, qui vise dans un premier temps le marché français, est d'atteindre « de l'ordre de 10 000 biens payants gérés sur la plateforme à 18 mois, ce qui représenterait un chiffre d'affaires de 100 000 € pour le service contrat et état des lieux. » D'ici un an, les créateurs, qui ont investi environ 90 000 € en développement jusqu'à présent, souhaitent avoir 15 000 utilisateurs, et vont lancer dans les prochaines semaines une campagne de communication.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.