Moselle

Administrations publiques

La sous-préfète Odile Bureau nommée coordinatrice de France Relance en Moselle

Par Lucas Valdenaire, le 18 janvier 2021

Nommée sous-préfète en charge du plan de relance en Moselle, Odile Bureau se dit à l’écoute des entreprises mosellanes « quelles que soient leurs tailles et leurs situations ».

Nommée le 1er octobre 2020, Odile Bureau s'est présentée à la presse le 13 janvier dernier
Nommée le 1er octobre 2020, Odile Bureau s'est présentée à la presse le 13 janvier dernier. — Photo : Lucas Valdenaire

« Nous rentrons dans le vif du sujet », prévient la sous-préfète chargée de mission auprès du préfet de la Moselle pour la coordination locale de France Relance. Ce nouveau poste existe dans chaque département français et Odile Bureau a été le 13 janvier la première en Lorraine à détailler son rôle : déployer en Moselle le plan de relance national.

Celle qui se présente comme un « pur produit du ministère de l’Intérieur » n’est pas une inconnue dans la région. Directrice de préfecture dans les Vosges en 2005, puis en Moselle en 2009, Odile Bureau est chargée des fonctions de sous-préfète de l’arrondissement de Boulay-Moselle en 2012. Après un passage en Picardie et dans la Marne, elle est finalement nommée au plan de relance mosellan le 1er octobre 2020.

Onze entreprises mosellanes soutenues

Même si les grandes décisions du plan de relance ne lui reviennent pas, la représente de l’État se veut « facilitatrice, technicienne et bricoleuse » : « Commerçants, paysans ou entrepreneurs, je ne veux oublier personne. Je pense à ceux qui n’ont pas voix au chapitre et qui ont besoin de nous. Mon job, c’est de leur trouver le bon interlocuteur et le bon rouage pour débloquer leur situation ».

Depuis début septembre et le lancement du plan de relance, 11 entreprises mosellanes ont été soutenues pour un montant total dépassant les 5 millions d’euros. Pour chaque subvention, le candidat est sélectionné sur la base d’un projet d’investissement. « Ma mission, c’est que les dossiers restés sur l’étagère du chef d’entreprise, faute de financement, puissent effectivement bénéficier d’un coup de pouce de l’État et se mettre en œuvre dès maintenant. »

Nommée le 1er octobre 2020, Odile Bureau s'est présentée à la presse le 13 janvier dernier
Nommée le 1er octobre 2020, Odile Bureau s'est présentée à la presse le 13 janvier dernier. — Photo : Lucas Valdenaire

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail