Grand Est

R&D

La SATT Sayens bénéficie d’une nouvelle tranche de financement

Par Jean-François Michel, le 23 juillet 2020

La SATT Sayens, l’accélérateur du transfert de technologies en Lorraine, Sud Champagne-Ardenne, Bourgogne-Franche-Comté, bénéficie d'un nouveau financement de 14 millions d’euros. De quoi poursuivre son plan stratégique 2020-2022 axé sur une écoute du marché pour accroître les réponses aux besoins d’innovation des entreprises.

Catherine Guillemin, présidente de la SATT Sayens
« Plus que jamais notre société a besoin d’une recherche forte et créative, qui sait répondre aux besoins et enjeux d’innovation des entreprises », estime Catherine Guillemin, présidente de la SATT Sayens. — Photo : © SATT Sayens

Évaluée en 2019, reconduite dans son activité par le gouvernement, la SATT Sayens, l’accélérateur du transfert de technologies qui opère en Lorraine, Sud Champagne-Ardenne et Bourgogne Franche-Comté, se relance pour une nouvelle période de trois ans. « Le travail de Sayens porte ses fruits, nous sommes ravis de la reconnaissance de l’État qui mobilise un nouveau financement pour soutenir l’innovation française et celle de notre territoire », indique Catherine Guillemin, la présidente de Sayens. Ce nouveau financement de la SATT, à hauteur de 14 millions d’euros, est inclus dans la dotation de 65,2 millions d’euros octroyée aux quatre SATT de la vague C (Paris-Saclay, Sayens, Pulsalys et Linksium).

« Créer des opportunités concrètes »

Poursuivant son objectif de faire émerger les résultats scientifiques prometteurs en les transformant en innovations répondant aux besoins des entreprises et du marché, la SATT Sayens vient de dévoiler, à l’occasion de la publication de son rapport d’activités 2019, son plan stratégique pour la période 2020-2022. Cette nouvelle stratégie repose « sur l’écoute et l’anticipation des besoins du marché, une organisation mais aussi des process orientés marché pour accroître les réponses aux besoins d’innovation des entreprises et créer des opportunités concrètes pour les équipes de recherche de ses actionnaires, de ses partenaires et de son territoire », précise l’équipe de Sayens. Une orientation portée par une conviction : « plus que jamais notre société a besoin d’une recherche forte et créative, qui sait répondre aux besoins et enjeux d’innovation des entreprises », souligne Catherine Guillemin.

650 projets pour 21 millions d’euros investis

Pour 2020 et les années à venir, la SATT Sayens compte poursuivre ses efforts « sous le prisme du marché, nouer et renforcer les partenariats structurants avec les acteurs des filières stratégiques où l’innovation est essentielle, à l’image du partenariat conclu avec le Pôle de l’Eau du Grand Est Hydreos ».

Avec 650 projets d’innovation détectés et 21 millions d’euros investis dans 108 de ces projets depuis sa création en 2013, la SATT a su rassurer ses actionnaires en dévoilant ses résultats. Sayens a notamment conclu 61 contrats de licence qui ont généré 2 millions d’euros de revenus. « En matière de coopérations R & D, activité assurée pour le compte de l’Université de Bourgogne et AgroSup Dijon, Sayens enregistre un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros, en croissance constante », précise la SATT, qui a aussi permis la création de 22 start-up, dont 12 sont issues de projets de maturation.

Catherine Guillemin, présidente de la SATT Sayens
« Plus que jamais notre société a besoin d’une recherche forte et créative, qui sait répondre aux besoins et enjeux d’innovation des entreprises », estime Catherine Guillemin, présidente de la SATT Sayens. — Photo : © SATT Sayens

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail