Nancy

Biotech

La biotech Inotrem lève 39 millions d'euros dans sa lutte contre le choc septique

Par Jean-François Michel, le 12 septembre 2019

Face au choc septique, Inotrem propose un candidat-médicament qui doit démarrer une étude clinique de phase IIb d'ici à la fin de l'année.

« Ce financement confirme le potentiel de notre plateforme technologique et de notre candidat médicament phare pour le choc septique, Nangibotide », a précisé le PDG et co-fondateur d’Inotrem, Jean-Jacques Garaud.
« Ce financement confirme le potentiel de notre plateforme technologique et de notre candidat médicament phare pour le choc septique, Nangibotide », a précisé le PDG et co-fondateur d’Inotrem, Jean-Jacques Garaud. — Photo : © Inotrem

La biotech Inotrem, société fondée à Nancy et opérant aujourd’hui entre Paris et la capitale des Ducs de Lorraine, vient de boucler un financement en série B à hauteur de 39 millions d’euros. Mené par l’investisseur Morningside Venture, rejoint par Invus, avec la participation des investisseurs historiques Andera Partners, Sofinnova Partners et BiomedInvest, cette levée de fonds vient compléter le premier tour de table, bouclé en 2014 sur un montant de 18 millions d’euros.

Un syndrome mortel dans un tiers des cas

La société Inotrem développe un candidat-médicament pour lutter contre le choc septique, un syndrome inflammatoire aigu mortel dans 35 % des cas et qui laisse jusqu’à présent le corps médical sans ressources pour lutter.

"Ce financement confirme le potentiel de notre plateforme technologique, axée sur la voie d’amplification TREM-1 et de notre candidat-médicament phare pour le choc septique, Nangibotide, qui démarrera une étude clinique globale de phase IIb d’ici à la fin de l’année", a précisé dans un communiqué le PDG et cofondateur d’Inotrem, Jean-Jacques Garaud.

« Ce financement confirme le potentiel de notre plateforme technologique et de notre candidat médicament phare pour le choc septique, Nangibotide », a précisé le PDG et co-fondateur d’Inotrem, Jean-Jacques Garaud.
« Ce financement confirme le potentiel de notre plateforme technologique et de notre candidat médicament phare pour le choc septique, Nangibotide », a précisé le PDG et co-fondateur d’Inotrem, Jean-Jacques Garaud. — Photo : © Inotrem

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.