Nancy

Technologies

Gamestream lève 3,5 millions d'euros et accélère à l'international

Par Jean-François Michel, le 01 juillet 2020

Arrivée en pionnier dans le « cloud gaming », cette technologie permettant aux consommateurs d’accéder depuis une télévision, un smartphone ou un PC à des jeux vidéo hébergés sur des serveurs, le lorrain Gamestream a levé 3,5 millions d’euros. Il entend maintenant consolider ses positions sur un marché mondial en très forte croissance.

Ivan Lebeau, cofondateur de Gamestream
Pendant le confinement, le nombre de jeux streamés grâce aux solutions du lorrain Gamestream « a augmenté de 52% », précise Ivan Lebeau, cofondateur. — Photo : © Gamestream

Portée par la très forte croissance du marché du « cloud gaming », cette technologie permettant d’accéder depuis n'importe quel appareil connecté à des jeux vidéo hébergés sur des serveurs, Gamestream vient de boucler une nouvelle levée de fonds d’un montant de 3,5 millions d’euros. « Sur les seize derniers mois, nous avons levé au total 5 millions d’euros », précise Ivan Lebeau, PDG et cofondateur de l’entreprise avec Olivier Lebigot.

Un tour de table bouclé grâce aux partenaires historiques de la société, créée en 2015 à Ludres, en périphérie de Nancy, et lancée commercialement en 2019. L’entreprise strasbourgeoise 2CRSi, fabricant de serveurs informatiques, a participé à l’augmentation de capital, à hauteur de 400 000 €, montant qui vient compléter un premier investissement à hauteur d’environ d’un million d’euros fin décembre 2018.

Un marché à 23 milliards de dollars dans cinq ans

Le nouveau tour de table a permis de faire rentrer de nouveaux investisseurs, dont « le spécialiste des télécoms Ronny Verhelst, qui rejoint le conseil d’administration de la société, et les frères Remo et Philipp Bienz, propriétaires de la chaîne Revier Hotels », précisent les équipes de Gamestream, qui sont réparties entre Ludres (10 personnes) et Paris (20 personnes) ainsi que des bureaux à Dubaï et Taïwan.

Discrète sur ses résultats, mais se présentant comme le « leader mondial des solutions de jeux vidéo en streaming à destination du marché B2B », en particulier des opérateurs télécoms, Gamestream opère sur un segment de marché qui pèse aujourd’hui 200 millions de dollars, sur un marché mondial du jeu vidéo qui dépasse les 120 milliards de dollars. « Mais les croissances sont impressionnantes, détaille Ivan Lebeau. D’ici à cinq ans, le cloud gaming devrait peser 23 milliards de dollars ».

Pourquoi un tel développement ? « Quelques années en arrière, il fallait un DVD pour regarder un film. C’est fini, tout est en streaming, grâce à des plateformes comme Netflix. La musique est déjà en streaming et le jeu vidéo va aussi basculer », explique Ivan Lebeau. Concrètement, les technologies développées par Gamestream permettent de jouer sur n’importe quel support : smartphone, télévision, ordinateur ou encore tablette. La puissance de calcul nécessaire pour faire tourner le jeu vidéo est dans un serveur, et l’affichage est déporté vers le joueur.

L’Asie, terre de conquête pour Gamestream

Une évolution qui s’appuie sur deux prérequis : des réseaux à très haut débit solides et un public réceptif à l’innovation. Le terreau fertile pour Gamestream est donc en Asie, où la société vient d’annoncer le développement d’un service de cloud gaming en 4K, soit une qualité d’image optimale, sur les réseaux mobiles 5G de l’opérateur taïwanais Chunghwa Telecom au troisième trimestre 2020.

En un an, les services de Gamestream ont été déployés en marque blanche en Europe, en Asie et au Moyen-Orient. Et les références s’accumulent : Etisalat (opérateur aux Émirats arabes unis), Telkom Indonesia (opérateur en Indonésie), Sunrise (opérateur télécoms en 5G en Europe) ou encore Medion (marque de PC en Allemagne). La chaîne d’hôtels Accor vient aussi de sélectionner les services de Gamestream pour les lobbies et les chambres de plusieurs de ses établissements. « Les fonds levés vont nous permettre de renforcer les équipes », détaille Ivan Lebeau, qui prévoit que Gamestream devrait doubler de taille d’ici deux ans.

Ivan Lebeau, cofondateur de Gamestream
Pendant le confinement, le nombre de jeux streamés grâce aux solutions du lorrain Gamestream « a augmenté de 52% », précise Ivan Lebeau, cofondateur. — Photo : © Gamestream

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail