Moselle

Logistique

FM Logistic veut atteindre la neutralité carbone en 2030

Par Jean-François Michel, le 05 janvier 2023

Le logisticien mosellan FM Logistic, basé à Phalsbourg, veut conjuguer croissance et empreinte environnementale réduite. L’explosion des coûts de l’énergie, qui heurte le secteur de la logistique de plein fouet, conforte le groupe dans cette "logique d’action".

Sur les scopes 1 et 2, le groupe FM Logistic émet 35 000 tonnes équivalent CO2, émissions liées aux activités d’entreposage et aux bureaux.
Sur les scopes 1 et 2, le groupe FM Logistic émet 35 000 tonnes équivalent CO2, émissions liées aux activités d’entreposage et aux bureaux. — Photo : FM Logistic

Multiplier le chiffre d’affaires par deux, pour atteindre 3 milliards d’euros en 2030, tout en visant la neutralité carbone à la même date. Le défi que s’est lancé le groupe FM Logistic, (CA : 1,51 Md€ : 29 000 salariés), basé à Phalsbourg en Moselle, est de taille. "S’investir pour une logistique plus responsable est dans l’ADN de FM Logistic", affirme Jean-Christophe Machet, président du groupe FM Logistic, qui ne voit aucune contradiction entre les objectifs de croissance, rassemblés sous l’appellation "Powering 2030", et la réduction de l’empreinte environnementale de son groupe : "Le plan Powering 2030 accélère cette démarche. Nous voulons être de ceux qui font bouger les choses en étant les champions d’une supply chain omnicanale durable".

Concrètement, en 2030, le logisticien vise la neutralité carbone sur les scopes  1 et 2, les périmètres d'évaluation des émissions directes de l’entreprise ainsi que celles liées à l’énergie nécessaire aux processus de production. Sur ce champ d'évaluation, FM Logistic émet 35 364 tonnes équivalent CO2, dont 66 % proviennent de la consommation d'électricité et 33 % du gaz consommé. "Pour minimiser l’empreinte carbone, nous privilégions la réduction de la consommation énergétique et l’approvisionnement en énergie renouvelable", détaille Charlotte Migne, directrice du développement durable du Groupe FM Logistic.

De l’entrepôt à la machine à café

Renforcée par l’explosion des coûts de l’énergie, cette "logique d’action" se voit aujourd’hui consolidée par un "pilotage encore plus volontaire". Le groupe a ainsi défini une liste de 75 actions prioritaires d’optimisation énergétique à mettre en place dans l’ensemble de ses sites, dans les 14 pays où FM Logistic opère. Ces mesures ont un double objectif : réduire de 7 % par an la consommation d’énergie sur l’ensemble du groupe d’ici 2030 et de près de 15 % en 2023, spécifiquement pour la France.

Partout dans le monde, le groupe mise sur l’éco-conception pour faire sortir de terre des plateformes logistiques moins énergivores : des économies qui peuvent aller jusqu’à 50 % par rapport à un site classique, estime le groupe, qui ne néglige aucune piste pour tenir ses objectifs. "Pour mieux comprendre les autres postes de consommation au sein des plateformes (PC, imprimantes, machines à café…), l’entreprise s’est dotée d’outils de mesures (wattmètres, compteurs mobiles) qui permettent un pilotage fin et réel des consommations", souligne la communication de FM Logistic.

Autre piste, la production d’énergie renouvelable. Dans six pays, (France, Italie, Espagne, Brésil, Pologne, Inde), FM Logistic s’est ainsi dotée d’une capacité de 27,8 MWc de production d’électricité grâce à des panneaux photovoltaïques et revendique aujourd’hui la consommation de 40 % d’électricité d’origine renouvelable. "L’étape suivante consiste à utiliser les plateformes pour produire de l’hydrogène vert avec l’ambition de contribuer au développement de moyens de transport à hydrogène longue distance. C’est déjà l’objet de nos expérimentations en France et en Espagne", souligne Charlotte Migne. En Espagne, le site d’Illescas est ainsi déjà équipé d’une unité de production d’hydrogène à partir de panneaux solaires pour alimenter les chariots élévateurs et les véhicules de livraisons.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition