Moselle

Accompagnement

En Moselle, la Banque de France aux côtés des entreprises pour affronter la crise sanitaire

Par Jonathan Nenich, le 18 mars 2020

L'antenne mosellane de la Banque de France continue d'assurer l'intégralité de ses services afin de venir en aide aux entreprises du territoire impactées par la crise sanitaire.

Denis Camillini, directeur départemental de la Banque de France en Moselle.
Denis Camillini assure que la Banque de France continue ses activités normalement pour venir en aide aux entreprises du territoire. — Photo : © Jonathan Nenich

L’antenne mosellane de la Banque de France s’organise afin de faire face à la crise sanitaire liée au coronavirus. Pour l’institution bancaire, le problème principal est la trésorerie. « Nous veillons à limiter au maximum les ruptures de trésorerie dans les entreprises. Les mesures prises par le gouvernement vont dans le bon sens, notamment en ce qui concerne les reports d'échéances de prêts ou le chômage partiel. De notre côté, nous devons assurer la continuité de nos activités. L'objectif commun est d’éviter les défaillances d’entreprise », analyse Denis Camillini, directeur départemental de la Banque de France, qui martèle que la « survie des entreprises est l’urgence ».

Tous les services assurés, pas de rupture de cash

La Banque de France fonctionne normalement, continue d’assurer tous les services et de soutenir toutes les entreprises demandeuses. Partie intégrante de la Banque de France, la médiation du crédit par exemple vient en aide aux entreprises qui rencontreraient des problèmes avec les institutions financières comme les banques. Sa vocation est de permettre, aux entreprises de toutes tailles, de rééchelonner les crédits en cours. « Nos outils sont opérationnels. Nous sommes parfaitement équipés pour être efficaces en télétravail et sommes en mesure de nous ouvrir aux entreprises que nous ne connaissons pas. Nous sommes à l’écoute des problématiques nouvelles qu’implique le virus », rassure le directeur départemental. Denis Camillini a également assuré qu’il n’y aurait pas de rupture de cash sur l’intégralité du territoire qui continue d’être approvisionné en billets de banque.

Denis Camillini, directeur départemental de la Banque de France en Moselle.
Denis Camillini assure que la Banque de France continue ses activités normalement pour venir en aide aux entreprises du territoire. — Photo : © Jonathan Nenich

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail