Metz

Santé

Des salariés de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne expérimentent le "check-up santé"

Par Jonathan Nenich, le 28 janvier 2020

Une soixantaine de salariés de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne vont expérimenter le « check-up santé ». Avec la présence d’une infirmière à leurs côtés, les collaborateurs peuvent accéder à une consultation médicale avec un médecin, via un chariot de télécommunication développé par la start-up nancéienne Hopi Médical.

De gauche à droite David Marchal, Directeur des Ressources Humaines de la BPALC, Eric Blanc-Chaudier, Directeur de la Région Nord Est d’Harmonie Mutuelle et Dominique WEIN, Directeur Général de la BPALC vont expérimenter le « check-up santé ».
De gauche à droite David Marchal, Directeur des Ressources Humaines de la BPALC, Eric Blanc-Chaudier, Directeur de la Région Nord Est d’Harmonie Mutuelle et Dominique WEIN, Directeur Général de la BPALC vont expérimenter le « check-up santé ». — Photo : © BPALC

C’est une première en France : 64 salariés de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne (BPALC) expérimentent le « check-up santé ». Dans les locaux du siège régional de l’institution bancaire, rue Charlemagne à Metz, Dominique Wein, directeur général de la BPALC et David Marchal, directeur des ressources humaines, proposent ainsi à leurs collaborateurs de bénéficier d’un service innovant et gratuit. Le principe : une infirmière est présente auprès des collaborateurs et est en communication visio avec un médecin. Et le besoin était réel puisque les 64 créneaux mis à disposition des collaborateurs ont été réservés en une heure, par des profils différents. Le bilan, réalisé sur le temps de travail, dure 30 minutes. Chaque collaborateur doit répondre en amont à un questionnaire avant de le communiquer au médecin répondant.

« Le check-up santé », fruit du travail de plusieurs acteurs

Le rendez-vous s’apparente à une véritable consultation médicale, avec une sécurisation des données personnelles puisque seul le collaborateur concerné a accès à son bilan qui est réalisé à l’aide d’un chariot de téléconsultation, développé par la start-up nancéienne Hopi Médical, utilisé par l’infirmière présente. Le cabinet médical, est quant à lui agréé par l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Le « check-up santé » est destiné à déterminer des facteurs de risques, de synthétiser son état général, et de prodiguer des conseils pour améliorer son capital santé. L’ARS recommande de réaliser un bilan de santé complet une fois par an, même lorsque l’on se sent en pleine forme. C’est Éric Blanc-Chaudier, directeur de la Région Nord Est d’Harmonie Mutuelle, qui a souhaité lancer cette première expérimentation en France avec la BPALC dans le cadre de son Plan Santé conclu avec Harmonie Mutuelle.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail