Metz

Numérique

Delmonicos mise sur la blockchain pour recharger les véhicules électriques

Par Jean-François Michel, le 23 juin 2021

Le start-up studio messin Lumena vient de lancer Delmonicos, une société développant une solution logicielle dédiée aux bornes de recharges pour les véhicules électriques, basée sur la blockchain. Une innovation qui a convaincu le groupe DBT d'entrer à son capital.

Les dirigeants du groupe DBT et du start-up studio Lumena se sont retrouvés à Metz pour officialiser la prise de participation du fabricant de bornes de recharge au sein de la start-up Delmonicos.
Les dirigeants du groupe DBT et du start-up studio Lumena se sont retrouvés à Metz pour officialiser la prise de participation du fabricant de bornes de recharge au sein de la start-up Delmonicos. — Photo : Jean-François Michel

Les ventes de voitures électriques explosent : +233 % entre mai 2020 et mai 2021, d’après les derniers chiffres publiés l'association Avere France. Problème : "La France compte plus de 450 opérateurs de réseaux de bornes de recharge", détaille Franck Legardeur, PDG de la jeune start-up messine Delmonicos. Concrètement, un automobiliste n’est pas toujours certain de pouvoir recharger la batterie de sa voiture électrique en arrivant à une borne.

Face à ce constat, Delmonicos porte une solution logicielle visant à rendre interopérable les réseaux de recharge, grâce à la blockchain, cette technologie de transmission d’information sécurisée sans organe centralisé de contrôle. "Nous avons l’ambition d’équiper chaque borne de recharge communicante avec notre solution logicielle universelle en développant un système d’exploitation qui permettra d’offrir aux utilisateurs de véhicules électriques une expérience similaire à ce que vit un possesseur de Tesla sur un superchargeur, à un coût très compétitif", détaille Franck Legardeur. En devenant un "nœud" dans une blockchain de type Polkadot, cette nouvelle génération de blockchain faiblement consommatrice d’énergie, chaque borne devient capable d’identifier les acteurs, comme l’utilisateur, l’opérateur ou encore le véhicule, et de sécuriser le paiement tout en restant compatible avec les standards actuels.

Prise de participation minoritaire

L’innovation portée par Delmonicos, qui a germé avec 135 000 euros de capital au sein de Lumena, le start-up studio basé à Metz, a rapidement intéressé le groupe DBT (CA 2019 : 10 M€ ; effectif : 75), basé à Brebières (Pas-de-Calais) et spécialisé dans la conception et la fabrication de bornes de recharges rapides pour les véhicules électriques. En prévoyant d’injecter 2 millions d’euros dans le projet, le groupe nordiste vient de prendre une participation minoritaire au capital de Delmonicos, participation qui pourra monter jusqu’à 25 %. "Cette prise de participation illustre le souhait de DBT d’offrir à ses clients une offre intégrée de bornes de recharge qui allie son expertise historique dans l’équipement et l’apport technologique innovant de la solution Delmonicos", souligne Alexandre Borgoltz, le directeur général de DBT, qui résume son intérêt : "Nous allons gagner du temps".

Immature, complexe, le marché de la borne de recharge cherche encore son chemin en France et en Europe, et tous les acteurs cherchent la bonne stratégie pour s’imposer. Fin mai 2021, la France comptait 33 400 bornes de recharge pour véhicules électriques. Dans le cadre de la Loi d’orientation sur les mobilités de 2019, l’État a fixé un objectif pour mieux mailler le territoire et conforter les ventes des véhicules électriques : 100 000 points de recharge d’ici à fin 2021, pour un investissement qui devrait tourner autour de 100 millions d’euros.

Au sein de Delmonicos, les ambitions sont grandes : "Nous serons 17 collaborateurs à la fin de l’année", assure Franck Legardeur, qui a embauché sa première salariée en juin. Le business plan prévoit de monter jusqu’à 80 salariés, pour un chiffre d’affaires qui pourrait atteindre 100 millions d’euros.

Les dirigeants du groupe DBT et du start-up studio Lumena se sont retrouvés à Metz pour officialiser la prise de participation du fabricant de bornes de recharge au sein de la start-up Delmonicos.
Les dirigeants du groupe DBT et du start-up studio Lumena se sont retrouvés à Metz pour officialiser la prise de participation du fabricant de bornes de recharge au sein de la start-up Delmonicos. — Photo : Jean-François Michel

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail