Meurthe-et-Moselle

BTP

Daniel Cerutti (BTP 54) : « Le moratoire sur le gazole non routier va nous permettre de négocier »

Par Jean-François Michel, le 04 décembre 2018

Le président de la fédération du BTP de Meurthe-et-Moselle, Daniel Cerutti, a salué la décision du gouvernement de reporter de six mois la hausse de la taxation du gazole pour les entreprises du bâtiment.

Le président de la fédération du bâtiment de Meurthe-et-Moselle, Daniel Cerutti, salue la décision du gouvernement permettant de rouvrir l'accès au GNR pour les entreprises du BTP pendant six mois.
Le président de la fédération du bâtiment de Meurthe-et-Moselle, Daniel Cerutti, salue la décision du gouvernement permettant de rouvrir l'accès au GNR pour les entreprises du BTP pendant six mois. — Photo : © Jean-François Michel

Prévue dans le projet de loi de finances pour 2019, la suppression du taux réduit de taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) sur le gazole non routier (GNR) devait se traduire par une hausse des prélèvements de 500 millions sur les entreprises du secteur du bâtiment, avaient calculé les équipes de la fédération française du bâtiment.

« Il n’était pas possible d’encaisser cette hausse », assure Daniel Cerutti, le président de la fédération du BTP de Meurthe-et-Moselle, qui a salué la décision du gouvernement de reporter de six mois l’application de cette mesure. « Ce report nous laisse le temps de trouver la bonne mesure », assure Daniel Cerutti. Concrètement, la suppression de l’accès au GNR pour les entreprises du bâtiment se serait traduite par un coût de « 1 à 2 % du chiffre d’affaires de nos entreprises », estime le président de la fédération. « Quand vos marges sont entre 0 et 3 %, vous ne pouvez pas encaisser ».

En Meurthe-et-Moselle, il n’y aura donc pas de manifestation le 11 décembre, comme prévu avant l’annonce du gouvernement. « Nous allons maintenant pouvoir lancer une vraie négociation avec les représentants de l’État », espère Daniel Cerutti.

Le président de la fédération du bâtiment de Meurthe-et-Moselle, Daniel Cerutti, salue la décision du gouvernement permettant de rouvrir l'accès au GNR pour les entreprises du BTP pendant six mois.
Le président de la fédération du bâtiment de Meurthe-et-Moselle, Daniel Cerutti, salue la décision du gouvernement permettant de rouvrir l'accès au GNR pour les entreprises du BTP pendant six mois. — Photo : © Jean-François Michel