Nancy

Biens de consommation

Comment Zhor Tech veut garder son avance dans la chaussure connectée

Par Jean-François Michel, le 20 mars 2019

Karim Oumnia, le dirigeant du groupe Epsilon, qui rassemble les marques Zhor Tech et Digitsole, veut lever entre 30 et 50 millions d’euros d’ici à fin 2019 pour garder son avance dans le marché de la chaussure connectée.

« Avec une simple puce dans la chaussure, vous avez un actif supplémentaire : vos données clients », détaille Karim Oumnia, le dirigeant du groupe Epsilon (à gauche).
« Avec une simple puce dans la chaussure, vous avez un actif supplémentaire : vos données clients », explique Karim Oumnia, le dirigeant du groupe Epsilon (à gauche). — Photo : © Jean-François Michel

« Il y a deux ans, j’ai demandé un rendez-vous au patron du groupe chinois GTS, lors d’un salon à Portland, aux Etats-Unis. À l’époque, il ne m’a pas reçu… » Dirigeant le groupe lorrain Epsilon, qui rassemble les marques Zhor Tech et Digitsole, Karim Oumnia ne garde pas un souvenir amer de ce refus. Surtout, qu’en décembre dernier, le dirigeant du groupe chinois, deuxième fabricant mondial de chaussures, est venu passer deux jours à Nancy pour mieux comprendre l’activité de la PME. Cette rencontre a débouché pour Epsilon sur un contrat de 50 millions de dollars. La technologie de la PME va équiper 10 millions de paires de chaussures, sur les 150 millions que GTS fabrique par an. « Le regard sur ce que nous faisons a changé », commente Karim Oumnia.

Après avoir lancé une semelle chauffante, commercialisée sous la marque Digitsole, le dirigeant a lancé une technologie permettant de connecter des chaussures. De moins en moins perçue comme un gadget, la chaussure connectée offre des applications dans le domaine de la santé, du sport et même au niveau de la sécurité au travail. Elle intéresse les fabricants, car « elle leur permet aussi de garder un lien direct avec leurs clients », assure Karim Oumnia. « Aujourd’hui, les marques rêvent de connaître leurs clients. Et ça, nous pouvons leur apporter. Avec une simple puce dans la chaussure, vous avez un actif supplémentaire : vos données clients. »

De 30 à 50 millions d’euros pour garder son avance

Le groupe Epsilon compte aujourd’hui une quarantaine de salariés et pèse 6 millions d’euros de chiffre d’affaires. « Nous sommes en très forte croissance et nous ferons beaucoup plus au cours de l’exercice suivant », assure Karim Oumnia, qui a levé jusqu’à présent 10 millions d’euros pour développer son entreprise.

Cette année, il prépare une levée de fonds beaucoup plus conséquente : « Entre 30 et 50 millions d’euros », dévoile Karim Oumnia, qui étudie la possibilité de faire rentrer des fonds américain et chinois à son capital. « J’avance avec prudence sur ce dossier, mais je veux garder mon avance technologique », assure le dirigeant.

Un nouveau microprocesseur en préparation

Car Karim Oumnia n’a pas encore dévoilé toutes ses cartes et cette nouvelle levée va lui permettre de jouer un atout majeur : « Nous travaillons depuis deux ans sur un microprocesseur dédié au domaine de la chaussure », dévoile le dirigeant. Actuellement, la technologie développée par Zhor Tech rassemble 57 composants électroniques sur une plaque de silicium de la taille d’une pièce de deux euros, auxquels s’ajoutent des capteurs et une batterie. « Le tout coûte environ 12 dollars par paire », précise Karim Oumnia. « Pour des marques premium, ce n’est pas un frein, mais pour inonder le marché, c’est encore trop. Notre microprocesseur permettra de lever toutes ces barrières. »

Dans ce qui ressemble à une mini-carte SIM pour téléphone portable, l’équipe de Zhor Tech a rassemblé toute sa technologie : « Le coût sera ramené à 2,5 dollars par paire. Ce qui nous permettra de connecter les chaussures pour un prix modique. » L’arrivée sur le marché est programmée pour fin 2019.

« Avec une simple puce dans la chaussure, vous avez un actif supplémentaire : vos données clients », détaille Karim Oumnia, le dirigeant du groupe Epsilon (à gauche).
« Avec une simple puce dans la chaussure, vous avez un actif supplémentaire : vos données clients », explique Karim Oumnia, le dirigeant du groupe Epsilon (à gauche). — Photo : © Jean-François Michel

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture