Vosges

Industrie

BB Distribe s'offre une troisième ligne de production de couches

Par Philippe Bohlinger, le 14 avril 2021

Le fabricant vosgien de couches pour bébés BB Distribe mettra en service en septembre une troisième ligne de production, représentant un investissement de 5 millions d’euros. La PME poursuit aussi sa production de masques FFP2 pour Santé Publique France.

Le fabricant de couches vosgien BB Distribe, dirigé par Christine Andrès, compte dépasser les 40 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021.
Le fabricant de couches vosgien BB Distribe, dirigé par Christine Andrès, compte dépasser les 40 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021. — Photo : Philippe Bohlinger

La baisse de la natalité observée avec la crise sanitaire du Covid n’affecte pas le fabricant de couches BB Distribe (47 salariés, 18 M€ de chiffre d'affaires), basé à Laval-sur-Vologne dans les Vosges. Ni la réduction des ventes de produits premier âge dans le monde. La PME anticipe au contraire une hausse d’un tiers de son chiffre d’affaires sur ce marché à la clôture de son exercice prévue en juin 2021. "Les couches demeurent des produits de première nécessité sur lesquels la totalité de nos clients restent en croissance", pointe Christiane Andrès, la directrice générale.

L’entreprise, qui commercialise la moitié de sa production sous ses marques propres (Fixies, Bio Babby, Bibou), et l’autre moitié sous des marques de distributeurs, a signé dernièrement un nouveau contrat avec un distributeur suisse. Si la demande est au rendez-vous, y compris à l’export, BB Distribe rencontre davantage de difficultés à se fournir en matières premières, en textiles non-tissés notamment. Des produits également nécessaires à la fabrication de blouses, charlottes et autres surchaussures qui demeurent très demandés dans le contexte de pandémie.

Ligne automatisée

Afin d’augmenter sa production, BB Distribe investit 5 millions d’euros dans une troisième ligne, qui devrait être mise en service en septembre. Le projet permettra la fabrication de couches-culottes, des changes qui s’enfilent debout, adaptés aux enfants apprenant la marche. "Cette ligne automatisée tournera en 3x8 en vue de fabriquer ces nouveaux produits particulièrement demandés par les crèches. Ces couches-culottes seront déclinées dans nos différentes gammes ainsi qu’en marques de distributeurs", décrit Christiane Andrès. Dix recrutements sont prévus à cette occasion.

L’entreprise continue de jouer la carte de produits respectueux de l’environnement. Ses couches déjà labellisées Oeko-Tex et TCF (sans chlore) sont en cours de certification Ecolabel, le label de l’Union européenne. Depuis fin 2020, les enveloppes extérieures de la totalité des changes de BB Distribe sont fabriquées à partir de matières naturelles (amidon de maïs, fibre de canne à sucre, amidon de pomme de terre).

500 000 masques FFP2 par jour

En parallèle de son activité principale, la PME vosgienne poursuit son effort sur la production de masques FFP2. BB Distribe fait en effet partie des quatre entreprises françaises retenues au printemps 2020 par l’État en vue de produire ces équipements nécessaires à la protection des soignants. L’entreprise a investi 3 millions d’euros dans deux lignes qui tournent non-stop en vue de produire 500 000 masques par jour. Le contrat signé fin mai 2020 avec l’agence Santé publique France a été prolongé jusqu’à l’été 2021. Une quarantaine d’intérimaires ont été recrutés en vue d’assurer cette production.

Cette diversification permettra à l’entreprise de dépasser les 40 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021, dont un peu moins de la moitié est apporté par les masques. De quoi satisfaire Christine Andrès et son fils Laurent, les deux repreneurs du site à l’allemand Riboth-Novacare en 2011. Ils ont redémarré la production avec 37 des 105 salariés et une ligne de production sur les quatre initiales.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition