Nantes

Numérique

Younup se développe dans la blockchain

Par Benjamin Robert, le 23 janvier 2023

Début 2023, la jeune société nantaise du numérique Younup ouvre une nouvelle agence à Lyon. Elle renforce également son expertise avec une spécialisation dans la blockchain, afin de pouvoir proposer une offre complète à ses clients.

Entouré des deux cofondateurs Pierre-Marie Passet et Carole Cholet, Kévin Brachet va prendre la direction de l'agence lyonnaise de Younup.
Entouré des deux cofondateurs Pierre-Marie Passet et Carole Cholet, Kévin Brachet va prendre la direction de l'agence lyonnaise de Younup. — Photo : Younup

Une cinquième agence ouverte à Lyon en janvier, et un sixième domaine d’expertise à son arc avec la blockchain : le développement s’effectue à tous les niveaux pour Younup, start-up nantaise spécialisée dans les logiciels sur-mesure pour les entreprises. "Nous avons deux modes de fonctionnement. Soit nous intégrons nos experts comme consultants chez les clients pour répondre à une tâche précise, soit les clients nous confient un projet de production de logiciels que nous réalisons de A à Z", explique Pierre-Marie Passet, directeur général de Younup et cofondateur de la société avec Carole Cholet en mai 2019.

Offre globale

À l’origine, la société se spécialise dans le développement d’applications web. Au fur et à mesure de sa croissance et de ses recrutements, Younup élargit ses activités en proposant en complément son expertise autour de la data (traitement de données), du mobile, de l'agilité (coaching et accompagnement autour des bonnes pratiques de cette méthode), et en "devOps" (gestion de la chaine de production de logiciels). La blockchain, technologie permettant d’échanger des données de manière sécurisée, vient ainsi s’ajouter à la liste. "Nous sommes en train de certifier certains consultants dans ce domaine afin de proposer à nos clients une offre globale, répondant à l’ensemble de leurs besoins", poursuit Pierre-Marie Passet.

La société, qui concentre dorénavant 200 personnes dont une bonne moitié à Nantes, ouvre en parallèle sa cinquième agence à Lyon, après celle de Rennes, Lille et Bordeaux. "Nous espérons 300 salariés d’ici la fin 2023", ambitionne le directeur général. Après un chiffre d'affaires de 8 millions d’euros en 2021, puis de 14,5 millions d’euros en 2022, la start-up vise les 20 millions d’euros pour cette année.

Des experts au statut indépendant

Pour Pierre-Marie Passet, Younup affiche cette croissance après avoir bien identifié les problèmes de la filière informatique. "Nos clients rencontrent trois problèmes majeurs, analyse-t-il. Ils manquent d’effectifs en interne et ont du mal à recruter dans notre domaine. De ce premier constat découle une quantité de consultants et d’informaticiens recrutés sans avoir forcément l’expertise requise. Ce phénomène entraîne de plus un turn-over très important, ce qui n’incite pas les sociétés à investir sur une personne qui risque de partir ensuite."

Pour attirer les clients, Younup mise donc sur un recrutement d’experts fidèles, en étant à la fois attractif et exigeant envers les profils recrutés. "Nous laissons nos consultants maîtres de leur carrière. Ils s’impliquent seulement dans les projets qu’ils souhaitent, sans que cela ne soit imposé. De plus, pour éviter le turn-over, nous avons adopté un fonctionnement horizontal au sein de la société. Les avis de terrain remontent lors de réunions mensuelles sur n’importe quel sujet. Cela crée un réel sentiment d’appartenance à l’entreprise", justifie le directeur général.

La jeune start-up ne compte pas ouvrir son capital ou réaliser des levées de fonds pour se développer. "Après avoir créé de la dette à notre lancement, 100 % de la société est dorénavant détenue en interne. Nous distribuons des bons de souscription de parts de créateur d’entreprise (BSPCE) afin de renforcer cet attachement", appuie Pierre-Marie Passet. Younup devrait s’implanter dans une sixième ville française courant 2023.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition