Vendée

Loisirs

Young Driver fait conduire les enfants dès 10 ans

Par Jéromine Doux, le 14 novembre 2019

« Apprendre tôt, c’est apprendre mieux. » Voilà le crédo de Claire Laurentin. Cette directrice marketing, qui a vécu 15 ans en Angleterre veut développer le concept de Young Driver en France. L’idée : initier les enfants de 10 à 15 ans à la conduite avec un moniteur d'auto-école.

Claire Laurentin veut initier les enfants à la conduite, partout en France.
Claire Laurentin veut initier les enfants à la conduite, partout en France. — Photo : Jéromine Doux - JDE

Claire Laurentin a passé 15 ans au Royaume-Uni. Là-bas, elle travaillait en tant que directrice marketing. Il y a cinq ans, cette Saumuroise d’origine a voulu se rapprocher de ses proches et est venue s’installer aux Sables d’Olonne. Là, elle s’est lancée en tant que consultante marketing et formatrice professionnelle en anglais. Puis, en 2017, le fondateur anglais de Young Driver, un de ses amis, l’a contacté pour lui confier le développement de son concept en France. « Cela m’a tout de suite intéressé, indique l’entrepreneuse qui a installé son activité à La Roche-sur-Yon. Je ne partais de rien, il fallait tout développer. » Car, en effet, le concept est innovant. L’idée : initier les enfants de 10 à 15 ans à la conduite.

Apprendre en s’amusant

« Apprendre tôt, c’est apprendre mieux », assure l’entrepreneuse. Un samedi par mois, depuis le 15 juin, Claire Laurentin s’installe donc sur un parking sécurisé de La Roche-sur-Yon avec ses véhicules et cinq moniteurs d’auto-école. « Nous faisons de l’événementiel. Les enfants qui mesurent 1,42 mètre au minimum s’installent au volant d’une voiture à double commande pendant 30 minutes et découvrent la conduite en s’amusant », précise la dirigeante, qui intègre un peu de théorie et quelques notions de sécurité routière au programme. « L’objectif est aussi de faire prendre conscience aux enfants qu’une voiture ne s’arrête pas si facilement et, qu’en tant que piéton, il faut redoubler de vigilance. » Le tarif de la séance démarre à 40 € et peut aller jusqu’à 76 € pour une heure de conduite.

Un déploiement national ?

Pour la dirigeante, pas question de faire de la concurrence aux auto-écoles, l’idée est plutôt d’inciter les jeunes à faire de la conduite accompagnée avant de passer leur permis. En octobre, Claire Laurentin devrait déjà s’implanter à Nantes et à Tours, avec Paris en ligne de mire avant la fin de l’année. « Avec quatre sites à gérer je devrais être bien occupée. Mais c’est une année test pour moi », confie l’entrepreneuse qui veut aller vite et devrait bientôt recruter ses premiers salariés. À terme, si les résultats sont satisfaisants, la Vendéenne cherchera à s’implanter partout en France. Mais avant cela, il va falloir faire preuve de pédagogie. Le premier événement, à La Roche-sur-Yon, n’a en effet attiré que 24 enfants. Pour autant, Claire Laurentin est confiante, notamment grâce aux résultats obtenus par le concept outre-manche. « En Angleterre, Young Driver existe depuis 11 ans et compte 69 sites. Sur certains, il y a des événements chaque week-end, cela fonctionne très bien », assure-t-elle.

Claire Laurentin veut initier les enfants à la conduite, partout en France.
Claire Laurentin veut initier les enfants à la conduite, partout en France. — Photo : Jéromine Doux - JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.