Vendée

Agroalimentaire

Vendée : Titok nourrit deux armées et les skippers du Vendée Globe

Par Adrien Borga, le 25 octobre 2016

Titok d’Olonne-sur-Mer, en Vendée, fournit deux armées et presque tous les skippers du Vendée Globe en plats déshydratés.

Christophe Landais, dirigeant de Titok.
Christophe Landais, dirigeant de Titok. — Photo : Jéromine Doux

L’entreprise dirigée par Christophe Landais a récemment resigné pour trois ans avec l’armée française pour la fourniture de ration de combat lyophilisée. Le contrat porte sur 1,7 million d’euros. A celui-ci s’ajoutent des barres énergétiques, des boissons, des biscuits pour le petit déjeuner et des soupes qui devraient faire grimper la facture. «Les rations française ont la réputation d’être les meilleures», s'enorgueillit le dirigeant de cette entreprise basée à Olonne-sur-Mer, en Vendée. Nous nous sommes qualifiés sur le côté technique et nutritif de nos gammes.» A tel point que même l’armée de sa gracieuse majesté Elisabeth II est cliente.

Croissance et extension

L’entreprise d’une quarantaine de salariés qui a réalisé 8 millions de chiffre d’affaires fin juin projette d’en réaliser 10 millions en 2017 et 13 ou 14 millions en 2018. Une extension du site de production est envisagée après avoir lancé en mars dernier la construction d’un entrepôt de stockage de 1.100m². Le tout pour un montant total d’investissement de près de 1,6 million d’euros. «Nous allons doubler la surface de production avec un nouveau bâtiment de 800 m² à Olonne sur un terrain attenant aux locaux actuels. 500m² de bâtiments supplémentaires seront consacrés aux parties administratives, à un showroom et au laboratoire de recherche et développement», précise Christophe Landais. Un agrandissement qui devrait s’accompagner d’une vague de recrutement d’au moins dix opérateurs de production.

De la restauration collective à la nutrition sportive

Ses premiers clients restent la restauration collective et plus largement ce qui est appelé la restauration hors foyer qui représente 60% du chiffre d’affaires. L’entreprise a développé pour le marché hospitalier toute une déclinaison de ses produits pour des besoins spécifiques : sans sucre, sans sel, etc. Viennent ensuite les marques distributeur (MDD) et la grande distribution qui sous-traite chez Titok des soupes lyophilisées par exemple (25%). « Un gros levier de croissance », informe Christophe Landais Enfin le petit dernier, la nutrition sportive représente 15%. Depuis trois ans, l’entreprise développe toute une gamme pour les adeptes des sports d’aventure avec les fameuses rations lyophilisées qui comptent une cinquantaine de recettes. Les adeptes des salles de sport et pour des sports d’endurance ne sont pas en reste avec des gels énergétiques, des poudres et autres barres à fort apport calorique.

Export

Aujourd’hui, 10% du chiffre d’affaires de l’entreprise est réalisé à l’export. Outre l’armée britannique, c’est du côté des pays scandinaves qu’il faut chercher les clients de Titok. Ces grands amateurs de sortie nature apprécient le goût des préparations vendéennes. A l’exception des Norvégiens pour lesquels, l’entreprise a développé des recettes adaptées aux goûts locaux et qu’elle vend sous la marque d’un distributeur local. Et sur les pontons du Vendée Globe, «90% des skippers doivent manger nos produits» selon le dirigeant. Rien de tel qu’une bonne tartiflette pour se redonner le moral dans les 40e rugissants.

Christophe Landais, dirigeant de Titok.
Christophe Landais, dirigeant de Titok. — Photo : Jéromine Doux

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail