Nantes

Biotech

Vaccin contre le Covid-19 : le gouvernement britannique résilie son contrat avec le nantais Valneva

Par Caroline Scribe, le 13 septembre 2021

La biotech nantaise Valneva annonce avoir reçu un avis de résiliation par le gouvernement du Royaume-Uni de son contrat de fourniture de vaccins contre le Covid-19 dont la mise sur le marché pourrait survenir d’ici la fin de l’année.

Valneva développe un vaccin inactivé et adjuvanté contre le Covid-19.
Valneva développe un vaccin inactivé et adjuvanté contre le Covid-19. — Photo : Valneva

Coup du dur pour la biotech Valneva (500 salariés, 110 M€ de chiffre d’affaires en 2020), établie à Saint-Herblain, près de Nantes : le laboratoire franco autrichien spécialisé dans les vaccins annonce avoir reçu du gouvernement du Royaume-Uni (HMG) un "avis de résiliation" annulant la commande de 100 millions de doses initialement prévue de son vaccin contre le Covid-19 en cours de développement. "Le contrat inclut une clause permettant à HMG d’y mettre fin. HMG prétend de plus que Valneva a manqué à ses obligations, ce que Valneva conteste vigoureusement", indique le communiqué, sans donner plus de détails.

Précommande et soutien industriel

Valneva avait conclu dès juillet 2020 un protocole d’accord avec le Royaume-Uni portant sur la fourniture de jusqu’à 100 millions de doses de son candidat vaccin contre le Covid-19. La biotech nantaise avait reçu 14 millions de livres du Royaume-Uni pour porter la capacité de son usine de production écossaise de Livingstone à 200 millions de doses. L’Agence du médicament britannique avait également contribué au financement du développement clinique du vaccin. En septembre 2020, le gouvernement britannique a confirmé une précommande de 60 millions de doses, complétée par l’exercice d’une option de 40 millions de doses supplémentaires en février 2021. Ce contrat pouvait représenter jusqu’à 1,4 milliard d’euros de revenus pour Valneva entre 2021 et 2025. En contrepartie de ces aides, le Royaume-Uni devait être prioritaire dans les livraisons si le vaccin venait à être autorisé.

Et maintenant ?

Malgré ce revirement des Britanniques, Valneva annonce poursuivre le plan de développement de son candidat vaccin. La biotech a récemment déclaré qu’elle attendait les résultats de la phase 3 au début du quatrième trimestre et qu’une autorisation initiale de mise sur le marché de son vaccin pourrait être obtenue fin 2021.

"Valneva a travaillé sans relâche, et s’est investi au maximum de ses capacités, dans sa collaboration avec HMG, notamment en engageant des ressources significatives et en montrant une très forte implication afin de répondre aux demandes d’HMG sur des vaccins adaptés aux variants. Valneva continue à être pleinement engagé dans le développement (du vaccin) et va accroître ses efforts avec d’autres clients potentiels afin de s’assurer que son vaccin inactivé puisse être utilisé dans la lutte contre la pandémie", soutient le communiqué. Pour mémoire, Valneva travaille sur " le seul vaccin inactivé et adjuvanté contre le Covid-19 en développement clinique en Europe", positionné comme vaccin de rappel et intégré à ce titre dans une vaste étude mondiale.

Début 2021, l’annonce de l’accord entre Valneva et le gouvernement britannique avait suscité de vives polémiques en France. À l’époque, l’Union européenne n’avait pas conclu d’accord avec le laboratoire franco autrichien, qui a d’ailleurs renoncé en avril aux discussions pour la fourniture centralisée de vaccins via le programme d’achats de la Commission européenne. Valneva avait alors indiqué privilégier les discussions bilatérales pays par pays.

A la suite de la résiliation de ce contrat, le cours en Bourse de Valneva s'est effondré. A 18 heures, ce 13 septembre, l'action avait perdu 41, 56 % de sa valeur.

Valneva développe un vaccin inactivé et adjuvanté contre le Covid-19.
Valneva développe un vaccin inactivé et adjuvanté contre le Covid-19. — Photo : Valneva

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail