Vendée

Industrie

Un plan d’action pour épauler les entreprises de Terres de Montaigu

Par Cyril Raineau, le 22 décembre 2020

La coprésidente du géant alimentaire Sodebo Bénédicte Mercier pilote avec Antoine Chéreau, président de la communauté de communes Terres de Montaigu, le projet Territoires d’Industrie en Vendée. Ils ont élaboré avec 70 entreprises du secteur une feuille de route de neuf étapes visant à apporter des réponses au développement de l’industrie sur ce territoire qui accueille près de 2 600 entreprises.

La zone d'activités Vendépôle Sud Loire.
La zone d'activités Vendéopôle Sud Loire 1, à Montaigu, où a été signé le programme Territoires d'Industrie, accueille 41 entreprises pour 1 600 emplois. — Photo : Cyril Raineau - Le Journal des Entreprises

Depuis le 22 décembre, la communauté de communes Terres de Montaigu, en Vendée, est officiellement un "territoire d'industrie". Lancé par le gouvernement en 2018, ce programme national illustre la stratégie nationale de reconquête industrielle des territoires. Près de 150 territoires ont ainsi été labellisés en France, dont Saint-Nazaire Cordemais et Ancenis-Châteaubriant en Loire-Atlantique, ainsi que La Roche-sur-Yon et Vendée Est en Vendée.

Du logement à la requalification des friches

Sur le territoire de la communauté de communes Terres de Montaigu, le président de la collectivité Antoine Chéreau et la coprésidente du géant alimentaire Sodebo Bénédicte Mercier pilotent le programme. Des élus et des acteurs industriels locaux de plus de 50 salariés (soit un panel de 70 entreprises) ont coconstruit le projet, qui se décline en un plan d’actions de neuf points dont les premiers seront engagés en 2021.

Tout d’abord, ouvrir un lieu innovant en direction des jeunes pour les loger, les orienter… Une des difficultés du territoire « est de trouver des logements de courte durée pour eux », souligne Bénédicte Mercier. Autre axe, leur faire découvrir, ainsi qu’à leur famille et leurs enseignants, les entreprises du territoire « et les métiers de l’industrie qui souffrent d’un défaut d’image », note-t-elle. Ensuite, créer une boîte à outils d’accueil des nouveaux salariés.

Pas d'enveloppe financière dédiée

Quatrième levier actionné, développer des solutions de mobilité, notamment pour rejoindre les entreprises depuis les gares. Requalifier les friches industrielles pour y accueillir de nouvelles activités est une autre action envisagée. Le projet vise également à accompagner les industries dans leurs ambitions de développement et de modernisation de leur outil de production. Territoires d’Industrie vise par ailleurs à aider les entreprises à être plus vertueuses sur le plan environnemental. Pour faire face aux difficultés de recrutement, il est envisagé de favoriser l’accueil de nouvelles formations adaptées aux besoins des industriels. Enfin, dans l’optique de répondre aux besoins des salariés, l’augmentation des offres commerciales et de services est programmée. Ni l’État ni la Région Pays de la Loire n’ont débloqué d’enveloppe dédiée à Territoires d’Industrie, l’accompagnement financier s’envisageant au cas par cas.

La communauté de communes Terres de Montaigu recense sur son territoire 2 600 établissements pour 20 000 emplois. 40 % des emplois salariés concernent l’industrie et 50 % de ceux-ci sont dans la fabrication de denrées alimentaires. Outre Sodebo (2 000 salariés, 434 millions d’euros de chiffre d'affaires), Terres de Montaigu accueille entre autres les Brioches Fonteneau (200 salariés, 48 millions d’euros de chiffre d'affaires), le spécialiste des produits biopharmaceutiques Clean Cells (9 millions d’euros de chiffre d'affaires, 133 salariés en 2018) ou encore une plateforme du transporteur FM Logistic (1,43 milliard d’euros de chiffre d'affaires, 27 500 salariés).

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition