Pays de la Loire

Fiscalité

Un millier d'entreprises en retard pour le prélèvement à la source en Pays de la Loire

Par Jéromine Doux, le 03 janvier 2019

Sur 303 000 entreprises dans les Pays de la Loire, l'Urssaf en a recensé un millier n'ayant pas encore effectué les démarches nécessaires à la mise en place du prélèvement à la source. Un accompagnement personnalisé leur est proposé pour les aider. 

Justine Bergère, directrice régionale adjointe de l'Urssaf accompagne les entreprises pour le prélèvement à la source aux côtés de Didier Bianchini et Thierry Cheneau, à la direction régionale des finances publiques en Loire-Atlantique.
Justine Bergère, directrice régionale adjointe de l'Urssaf accompagne les entreprises pour le prélèvement à la source aux côtés de Didier Bianchini et Thierry Cheneau, à la direction régionale des finances publiques en Loire-Atlantique. — Photo : Jéromine Doux - Le Journal des Entreprises

L'Urssaf en a recensé un millier d'entreprises n'ayant pas encore effectué les démarches nécessaires à la mise en place du prélèvement à la source, qui est entré en vigueur le 1er janvier. « Nous téléphonons à toutes les entreprises qui n’ont pas encore effectué les démarches nécessaires à la mise en place du prélèvement à la source », indique Justine Bergère, directrice adjointe de l’Urssaf.

Mais rien d’alarmant selon elle. Seulement 1 000 entreprises, sur les 303 000 que compte la région des Pays de la Loire, sont en retard dans la procédure. La plupart sont des très petites entreprises. Pour elles, l’Urssaf propose de passer par le site Le Tese, un outil simplifié réservé aux entreprises de moins de 20 salariés. Les autres doivent passer par la déclaration sociale nominative.

Pour l’instant, la direction régionale des finances publiques assure qu’elle fera preuve de « bienveillance. » « Nous sommes dans l’accompagnement, on ne parle pas encore de pénalités. » Pourtant les finances publiques seront elles pénalisées et l’impôt restera dû par le salarié. À long terme, les entreprises qui ne seraient pas en règle pourront être sanctionnées.

Justine Bergère, directrice régionale adjointe de l'Urssaf accompagne les entreprises pour le prélèvement à la source aux côtés de Didier Bianchini et Thierry Cheneau, à la direction régionale des finances publiques en Loire-Atlantique.
Justine Bergère, directrice régionale adjointe de l'Urssaf accompagne les entreprises pour le prélèvement à la source aux côtés de Didier Bianchini et Thierry Cheneau, à la direction régionale des finances publiques en Loire-Atlantique. — Photo : Jéromine Doux - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.