Occitanie

Aéronautique

Un contrat à plus de 560 millions d'euros pour Figeac Aéro

Par Caroline Scribe, le 03 février 2017

Le sous-traitant aéronautique a signé avec Spirit AeroSystems un contrat géant qui va créer 30 emplois sur le site de Montoir-de-Bretagne.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le sous-traitant aéronautique Figeac Aéro, basé dans le Lot, a signé avec Spirit AeroSystems le contrat le plus important de son histoire. Évalué à 600 millions de dollars sur une durée de dix ans, celui-ci porte sur la production de pièces mécaniques en aluminium et en titane de petites, moyennes et grandes dimensions, ainsi que des sous-ensembles pour les programmes Airbus et Boeing. La présence industrielle et commerciale du groupe aux États-Unis, au travers de son implantation à Wichita, a été un facteur déterminant pour remporter la négociation. Ce contrat contribuera au chiffre d'affaires de Figeac Aéro dès 2019, après une phase de montée en puissance. « Ce nouveau marché valide notre stratégie de déploiement sur le continent nord-américain qui représente 60 % du marché Aerospace & Defense. Sur la base des dernières cadences annoncées, ce nouveau marché conforte notre objectif de chiffre d'affaires à mars 2020 attendu entre 650 et 750 millions d'euros tout en maintenant nos niveaux de marge actuels », commente Jean-Claude Maillard, P-dg et fondateur de Figeac Aero. Pour mémoire, l'entreprise avait réalisé au 31 mars 2016 un chiffre d'affaires de 252 millions d'euros et le portefeuilles de commandes s'élève à 3,9 milliards d'euros.

30 recrutements à Montoir-de-Bretagne

Suite à l'obtention de ce marché, le sous-traitant, qui emploie près de 3 000 salariés en France, aux États-Unis, au Maroc, au Mexique et en Tunisie, prévoit le recrutement de 1 400 personnes d'ici 2020, dont 300 en France. 30 nouveaux collaborateurs devraient être embauchés sur le site Figeac Aéro de Montoir-de-Bretagne qui emploie actuellement 70 salariés pour livrer l'usine voisine de Spirit AeroSystems et assembler les planchers du tronçon central de l'A350. « Figeac Aero a l'ambition de s'ancrer solidement sur le territoire de Saint-Nazaire. Aujourd'hui nous travaillons à l'acquisition du site dont nous sommes locataires avec la perspective de nous étendre par la suite », annonce un porte-parole du groupe.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition