Pays de la Loire

Accompagnement

Un accompagnement renforcé pour les entreprises ligériennes en difficulté

Par Cyril Raineau, le 18 mars 2022

Faciliter la prise rapide de contact pour accompagner au plus vite et au mieux le dirigeant, tel est le sens de la charte régionale pour la prévention et l’accompagnement des difficultés des entreprises. Le Groupement de Prévention Agréé, association dont la gouvernance est partagée entre la CPME et le Medef régionaux, vient d’y adhérer, devenant ainsi l’interlocuteur privilégié pour les entrepreneurs concernés.

La précocité dans la détection de la difficulté de l’entreprise s’avère cruciale pour trouver des solutions.
La précocité dans la détection de la difficulté de l’entreprise s’avère cruciale pour trouver des solutions. — Photo : Kieferpix

Le dirigeant dont l’entreprise vacille ne doit pas se retrouver seul face à l’épreuve et être épaulé au plus vite pour remonter la pente. Tel pourrait être résumé l’essence de la charte régionale pour la prévention et l’accompagnement des difficultés des entreprises, portée par l’État. Jeudi 17 mars, au sein des locaux de la CCI Nantes Saint-Nazaire, elle a été paraphée par le Groupement de Prévention Agréé (GPA), rendant plus lisible pour les chefs d’entreprises locaux les démarches à effectuer pour être épaulé.

Le GPA est une association créée en mars 2021 et agréée par la préfecture de région des Pays de la Loire. Sa gouvernance est partagée entre la CPME et le Medef. Soutenu financièrement par le conseil régional, le GPA Pays de la Loire déploie cinq antennes départementales animées par des bénévoles, dont d’anciens chefs d’entreprise.

Une cellule d’écoute et un rendez-vous dans les 48 heures

Il désignera au moins un interlocuteur par département de la région, dont le rôle sera de faciliter les échanges entre les chefs d’entreprise et les entités signataires de la charte. À ce jour, 42 acteurs publics et privés l’ont paraphée depuis sa création en octobre 2015. Le rôle de ces interlocuteurs est aussi de mieux informer les professionnels des leviers d’action du réseau.

Un numéro vert (0 805 385 383) a été mis en place. L’entrepreneur ou un proche peut également contacter le GPA via son site internet. La cellule d’écoute départementale devient ainsi le point d’entrée pour une demande d’aide. Contacté pour un rendez-vous dans les 48 heures, l’entrepreneur bénéficie rapidement d’un premier entretien avec deux membres du GPA pour faire le point sur la situation. Concrètement, les signataires de la charte renforcent l’accompagnement avec des actions concrètes : accueillir et écouter, en toute confidentialité, les chefs d’entreprise ; apporter un premier niveau d’analyse sur les difficultés rencontrées et orienter vers les dispositifs d’accompagnement pertinents. Par ailleurs, des actions de communications visent à sensibiliser les chefs d’entreprise et à les informer des soutiens publics et privés mobilisables en cas de difficultés.

"Une période avec des problématiques fortes"

"Les entrepreneurs de la région, pour la plupart patrimoniaux, sont confrontés actuellement à une période extraordinaire, avec des problématiques fortes de recrutement, de management, d’approvisionnement, de fonctionnement, parfois même de pérennité de leurs activités", remarque Olivier Morin, président du GPA Pays de la Loire. Et de poursuivre : "Dans un contexte global de risque sanitaire et d’instabilité géopolitique, être entrepreneur s’avère particulièrement exigeant. Et parfois, le dirigeant n’arrive plus à sortir la tête de l’eau, de son entreprise, de ses difficultés. Plus tôt un entrepreneur acceptera de partager ses difficultés, plus fortes seront ses capacités à protéger son entreprise et rebondir. La priorité est de rompre sa solitude." Pour Didier Martin, préfet de région, les points forts de ce réseau sont " l’anticipation, la confidentialité, l’exhaustivité et un accompagnement adapté."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition