Loire-Atlantique

Industrie

Vidéo [Télénantes/Le JDE] XSun, Port Nantes-Saint-Nazaire, Denis & Fils : les entreprises qui font l'actu cette semaine

Par David Pouilloux, le 27 janvier 2022

Le Journal des Entreprises est partenaire de Télénantes pour présenter chaque mercredi, dans le Club Eco, un focus sur l’actualité économique locale. Au sommaire de ce rendez-vous du 26 janvier 2022, XSun qui fabrique des drones solaires, le port Nantes-Saint-Nazaire qui connaît une perte d’activité, et Denis & Fils qui produit des bougies made in France.

Zone de chargement des pales des hélices des éoliennes offshore à Saint Nazaire.
Zone de chargement des pales des hélices des éoliennes offshore à Saint Nazaire. — Photo : DR

L’entreprise de la semaine : XSun

Du côté de Guérande, l’entreprise XSun, fondée et dirigée par Benjamin David, fabrique des drones solaires pouvant accomplir des missions et voler hors de vue à plus de 100 km de l’endroit d’où ils ont été lancés. Grâce à une levée de fonds récente de 2, 5 millions d’euros, XSun va pouvoir construire un atelier de production de drones et renforcer son développement international.

Le chiffre de la semaine : 35 %

C’est le pourcentage de la chute d’activité du Grand Port Maritime Nantes-Saint-Nazaire en 2021. Le trafic y est tombé à 19 millions de tonnes contre 30 millions de tonnes en 2020. En cause : la baisse très forte du trafic des matières énergétiques fossiles, pétrole, gaz et charbon. Pour passer ce creux de la vague, le grand port doit changer de modèle. Le port va miser sur la location de foncier pour les entreprises et sur le développement des énergies marines renouvelables avec un projet d’investissement de 100 à 150 millions d’euros. Objectif : la construction d’un site d’assemblage d’éoliennes offshore flottantes XXL.

Le dirigeant de la semaine : Alain Denis

C’est le PDG de l’entreprise Denis & fils, à Gétigné, qui fabrique notamment des bougies. La PME familiale de 120 ans va investir deux millions d’euros pour s’équiper de nouvelles lignes de production. Comptant 150 salariés et réalisant un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros, elle est dans le top 5 de la bougie au niveau européen.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition