Industrie

Sodikart met le turbo à l'international

Par Caroline Scribe, le 04 décembre 2015

Fondée en 1981 par Gildas Mérian, l'entreprise Sodikart s'est imposée comme l'un des leaders mondiaux sur le marché des karts de compétition et de location. Présente dans 85 pays, la PME s'internationalise à grande vitesse depuis trois ans.

Photo : Sodikart

L'histoire ressemble à une success story comme on les aime. En 1981, Gildas Mérian, instituteur de profession et passionné de karts, crée, dans le garage familial, Sodikart, une société spécialisée dans l'importation et la distribution de karts danois qu'il modifie à sa guise. Aujourd'hui, si l'entreprise se refuse à communiquer sur son chiffre d'affaires, elle emploie 120 salariés, produit 5 à 45 véhicules par jour selon la saison et compte 10.000 clients répartis sur les cinq continents. Sodikart apparaît aujourd'hui comme le numéro un mondial du kart de location et figure dans le top cinq du kart de compétition. Implantée à Couëron, l'entreprise exerce quatre métiers. Elle conçoit et fabrique des châssis qui sont ensuite montés et assemblés, toujours dans ses ateliers, pour produire des karts de location et de compétition. Sous la marque 3MK Events, Sodikart organise également des événements et des courses. En partenariat avec la Fédération Française de Sport Automobile (FFSA), elle organise notamment la Kart Racing Academy, un programme de formation clé en main qui propose aux adultes, mais aussi aux enfants, quatre stages d'entraînement et quatre week-ends de compétition dans l'année. Via les 1.300 circuits de kart qu'elle équipe, Sodikart a constitué une communauté de 31.000 pilotes de loisirs pour lesquels elle organise des épreuves, débouchant sur des classements, etc. Sous l'enseigne Itakashop, Sodikart vend via internet et dans des magasins spécialisés des accessoires pour le kart. Enfin, la société commercialise, sous les marques Box's et Tekneex, des produits d'habillement et des pièces de kart (moyeux...).

Des ventes jusqu'en Chine

Pour la première fois en 2014, Sodikart a réalisé plus de la moitié de son chiffre d'affaires à l'export. « Je suis entré en 2013 dans l'entreprise avec la forte volonté d'internationaliser Sodikart », affirme Bertrand Pignolet, directeur général de Sodikart. Effectivement, en deux ans, la PME a conquis 25 pays supplémentaires, dont certains réputés difficiles d'accès, comme l'Australie, la Chine, la Russie ou le Japon. Sodikart est aujourd'hui présente dans 85 pays. « Nous sommes toujours plus chers que nos concurrents et pourtant nous arrivons à vendre en Chine. Car notre stratégie repose sur la qualité des produits, le service rendu au client, même à l'autre bout du monde et sur l'innovation », témoigne Bertrand Pignolet.

Des karts électriques

12 % des effectifs de Sodikart sont affectés à la R & D. « Nous sortons régulièrement de nouveaux modèles, en compétition comme en location. Actuellement, les nouveaux projets sont orientés vers le kart électrique, bien adapté notamment aux parcs de loisirs », indique le dirigeant. Moins moins bruyant, sans odeur,  etc., celui-ci convient à un public plus vaste que le kart thermique. Il séduit également à l'étranger. Sodikart vient ainsi de livrer des karts électriques à deux nouveaux circuits ouvrant en Inde.

Compétition

« Si le kart de location constitue la clé de voûte de l'entreprise, nous avons la volonté de revenir au plus haut niveau en compétition, ne serait-ce que parce que l'esprit de compétition, la gagne font partie des valeurs de Sodikart », affirme Bertrand Pignolet. Les premiers résultats sont encourageants à cet égard puisque les équipes Sodikart se sont classées 3e, 4e et 5e aux derniers championnats du monde de kart.

Photo : Sodikart

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.