Vendée

Énergie

Smart Grid Vendée dresse son bilan

Par Jéromine Doux, le 11 septembre 2018

Le réseau intelligent vendéen a été déployé afin de connaître la capacité des réseaux électriques à s'adapter aux besoins de la population. Après cinq ans d'expérimentations, il est l'un des premiers démonstrateurs à tirer ses conclusions. 

Le Smart Grid Vendée est passé au "tribunal" afin de rendre son verdict, vendredi 7 septembre, aux Sables d'Olonne.
Le Smart Grid Vendée est passé au "tribunal" afin de rendre son verdict, vendredi 7 septembre, aux Sables d'Olonne. — Photo : SMART GRID VENDEE

Lancé il y a cinq ans, Smart Grid Vendée avait pour objectif de tester les réseaux électriques vendéens pour identifier leurs failles et leur capacité à s’adapter aux besoins. Des capteurs et activateurs ont été déposés sur 1 200 points lumineux, 120 bâtiments publics, 7 usines de production d’eau potable, quatre parcs éoliens et 37 centrales photovoltaïques pour enregistrer les données de consommation ou couper les appareils énergivores. Au total, 28M€ ont été investis pour réaliser ces expérimentations. L’Ademe a soutenu le projet à hauteur de 9,5 M€. Smart Grid Vendée est l'un des premiers démonstrateurs à tirer ses conclusions parmi les 28 installés en Europe.

Philippe Monloubou, Président du directoire d'Enedis, Alain Leboeuf, Président du Sydev et François Moisan, Directeur de l'Ademe dressent le bilan de Smart Grid Vendée après cinq ans d'expérimentations.
Philippe Monloubou, Président du directoire d'Enedis, Alain Leboeuf, Président du Sydev et François Moisan, Directeur de l'Ademe dressent le bilan de Smart Grid Vendée après cinq ans d'expérimentations. - Photo : Jéromine Doux

« Certaines solutions sont internationalisables » 

La meilleure gestion des consommations et productions permet d’éviter, par exemple, la création de nouvelles lignes électriques, de diminuer les investissements et donc le coût de l’énergie. « On a pu constater combien on était loin des optimisations énergétiques. Mais on sait désormais que certaines solutions sont internationalisables, transposables en monnaie et en activité. On est prêt à industrialiser le processus », se réjouit Philippe Monloubou, président du directoire d’Enedis, le gestionnaire du réseau vendéen et pilote de Smart Grid aux côtés du Sydev. 

Les résultats vendéens déployés dans le cadre de Smile

Les éléments testés au niveau vendéen vont désormais être déployés à plus grande échelle, dans le cadre de Smile, qui vise la construction d’un réseau électrique intelligent en Bretagne et Pays de la Loire en s'appuyant sur ses atouts dans le domaine des énergies renouvelables, du numérique et de la transition énergétique.

Le Smart Grid Vendée est passé au "tribunal" afin de rendre son verdict, vendredi 7 septembre, aux Sables d'Olonne.
Le Smart Grid Vendée est passé au "tribunal" afin de rendre son verdict, vendredi 7 septembre, aux Sables d'Olonne. — Photo : SMART GRID VENDEE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.