Sigma : La SSII compte doubler son pôle infogérance

Par Stéphane Vandangeon, le 07 janvier 2011

La construction d'un nouveau datacenter et des acquisitions doivent permettre à Sigma de doubler en cinq ans son pôle infogérance qui affiche 15% de croissance en 2010.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

En forte croissance sur le marché de l'infogérance, Sigma compte bien enfoncer le clou. Éditeur de logiciels et intégrateur, ce groupe basé à La Chapelle-sur-Erdre s'est immiscé sur le marché de l'infogérance informatique dans les années 1980. Rassemblant 170 des 650 collaborateurs de l'entreprise et pesant un tiers du chiffre d'affaires du groupe (49M€ en 2009), ce pôle affiche aujourd'hui un fort dynamisme. Son activité a progressé de 9% en 2009, de 15% en 2010. Un rythme que Christophe Le Jeune compte même voir s'accélérer cette année. Le directeur général de Sigma table en effet sur une progression de 20% des revenus liés à l'infogérance en 2011. Il projette même de doubler de taille dans les cinq ans.




Les raisons de la croissance

Sigma profite de la bonne tenue du marché français de l'externalisation informatique. «Il existe aujourd'hui une conjonction de facteursfavorables», assure le dirigeant de Sigma. Le recentrage des entreprises sur leurs métiers et l'accélération de la dépendance des organisations à l'informatique plaident en faveur de la montée en puissance de l'infogérance. Dans ce contexte, Sigma tire plutôt bien son épingle du jeu, la croissance de l'entreprise étant deux fois et demie supérieure à celle du marché. Spécialisée dans l'infogérance d'infrastructures (et non pas de logiciels) en mode hébergé, essentiellement pour des systèmes critiques, Sigma cible les belles PME, les ETI et les chambres consulaires. Un marché porteur à qui la société a semble t-il réussi à faire entendre ses arguments. «Historiquement, le marché de l'infogérance est un marché de très grandes entreprises. Aujourd'hui, il capte de plus petites structures. Notre offre de services faisant que le client n'achète plus des serveurs mais de la puissance machine, des capacités de stockage, des moyens réseaux et, bien sûr, de la sécurité nous permet d'intéresser les entreprises», estime Christophe Le Jeune.




Entre 3 et 6M€ dans un datacenter

Pour tenir ses objectifs, la direction de Sigma compte aussi bien sur des opérations de croissance externe (lire par ailleurs) que sur la construction d'un nouveau datacenter. Abritant près d'un millier de serveurs sur 500m², les deux salles que possède le groupe sur son site de La Chapelle-sur-Erdre sont en effet proches de la saturation. Des études sont en cours pour doubler dans un premier temps la capacité d'hébergement de l'entreprise pour la fin 2012. Pour des questions de sécurité, Sigma est en quête d'un site «radicalement différent de par sa position géographique», indique Christophe Le Jeune. Relié par fibre optique aux deux premières salles blanches, il pourrait être situé dans l'agglomération nantaise ou dans une autre ville de l'Ouest. D'une superficie de 1.000m² - une deuxième tranche de 1.000m² est envisagée-, ce datacenter, salle ultra-sécurisée, énergivore et remplie d'équipements informatiques onéreux, nécessite un investissement lourd. Le coût de la phase initiale est estimé entre trois et six millions d'euros. Sigma profitera de cet investissement pour proposer des services qu'elle développe aujourd'hui assez peu, comme la colocation (mise à disposition d'un espace privatif pour le client). L'entreprise devrait également soigner l'aspect environnemental et énergétique de son futur site.




Parer l'activité cyclique de l'édition de logiciels

À l'origine de ces investissements, une conviction: celle que le marché de l'infogérance va continuer à se développer et que l'entreprise va pouvoir continuer de grandir avec lui. D'autant que «l'effet de taille est important dans notre métier. Cela nous permet de disposer d'un vrai pool de compétences et de maîtriser un ensemble de technologies intéressant», explique Christophe Le Jeune. Mais l'intérêt de Sigma dans l'infogérance ne se limite pas à des perspectives de croissance, aussi séduisantes peuvent-elles être. Par rapport à l'édition de logiciels, l'infogérance offre l'avantage d'être moins soumise à des cycles. Activité plus régulière, elle permet également à l'entreprise de mieux se prémunir des nombreuses révolutions technologiques qui jalonnent le monde de l'informatique. C'est sûr, il est plus facile d'avancer sur deux jambes. Surtout si chacune d'elles est en bonne santé.

Sigma

(


La Chapelle-sur-Erdre) Président: Philippe Oléron 650 collaborateurs 49M€ de CA en 2009 @email 02 40 37 14 00

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture