Saint-Nazaire

Industrie

Sidès se lance dans les drones, les robots et la réalité virtuelle

Par Amandine Dubiez, le 16 septembre 2019

Drones, réalité virtuelle, camion anti-incendie plus écologique et robot d'intervention...Deux ans après avoir sa reprise par le breton Armoric Holding, Sidès investit dans les nouvelles technologies. Le fabricant de véhicules anti-incendie peut accélerer : il a doublé son résultat net en un an. 

Le robot Colossus en action devant un véhicule anti-incendie conçu par Sidès.
Le robot Colossus en action devant un véhicule anti-incendie conçu par Sidès. — Photo : Sides

Le 15 avril 2019, quand la situation devenait trop dangereuse pour les pompiers de Paris, il était le seul autorisé à pénétrer dans Notre-Dame-de-Paris pour tenter d’éteindre les flammes qui ravageaient la nef de la cathédrale. Lui, c’est le robot Colossus, un robot de soutien modulable destiné à intervenir dans les zones à risques, développé et conçu par la PME de La Rochelle Shark Robotics. Il fait désormais partie, comme des drones et six autres robots d’intervention, de la nouvelle gamme vendue par le fabricant de camion anti-incendie Sidès.

La PME nazairienne (50 M€ de CA, 200 salariés) vient de signer un partenariat technique et commercial avec Shark Robotics, afin de proposer ces produits aux armées, aux services de sécurité incendies et aux pompiers. Deux ans après avoir frôlé la liquidation judiciaire, deux ans après la reprise par le groupe breton Armoric Holding, Sidès a décidé de reprendre le tournant de l’innovation qui avait fait sa renommée il y a 20 ans. « Il s’agit d’aller vite sur un secteur très concurrentiel et cela passe inévitablement par l’innovation », explique Frédéric Louis, PDG d’Armoric Holding.

Deux millions pour des camions anti-incendie plus écologique et plus ergonomique

Parallèlement, Sidès engage ainsi un plan d’investissement de 2 millions d’euros sur 3 ans pour présenter dès l’an prochain un tout nouveau camion anti-incendie nouvelle génération. « Nous travaillons sur une propulsion plus écologique, une utilisation plus ergonomique du camion et des protections plus résistantes aux contraintes des pompiers », explique Frédéric Louis. Il collabore sur ces innovations avec les équipes du technocampus Smart Factory de Saint-Nazaire.

De la réalité virtuelle pour former les pompiers

Sidès investit également sur un programme de réalité virtuelle qui permettra aux pompiers de se former à l’utilisation du véhicule selon les différents types d’interventions. « Ils pourront s'entrainer sur un référentiel plutôt que de découvrir les boutons au dernier moment sur le tableau de bord », précise Frédéric Louis.

Ce cap sur l’avenir est rendu possible par les bonnes performances de Sidès ces derniers mois. Après 15 ans d’errements, Sidès retrouve des comptes dans le vert. Présidée depuis le printemps par Sébastien Pilard, la PME présente un carnet commande de 60 millions d’euros, soit une augmentation de 50 % en un an. Sa dette s’est réduite de 24 à 7 millions d’euros et elle a doublé son résultat net en 2018/2019 à 679 000 euros par rapport à 2017-2018. Cela représente le deuxième exercice bénéficiaire après une période instable de 10 ans de perte cumulée de l’ordre de 20 millions d’euros.

Sidès compte désormais 200 salariés et cherche encore à recruter.

Le robot Colossus en action devant un véhicule anti-incendie conçu par Sidès.
Le robot Colossus en action devant un véhicule anti-incendie conçu par Sidès. — Photo : Sides

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.