Pays de la Loire

Santé

Santé : les artisans des Pays de la Loire travaillent à un rythme effréné

Par Caroline Scribe, le 06 février 2020

Horaires à rallonge, manque de sommeil et vacances abrégées sont source d'un état de stress permanent et d'une fatigue récurrente pour les artisans des Pays de la Loire, révèle une étude. 

Charpentier couvreur travaillant sur une ossature bois.
Les artisans des Pays de la Loire se déclarent en bonne santé mais stressés. — Photo : Capeb

Près de 90 % des dirigeants de TPE artisanales de la région Pays de la Loire s’estiment globalement en bonne santé. Huit sur dix considèrent d’ailleurs que celle-ci impacte la bonne santé de leur entreprise. Ces chiffres dissimulent toutefois des pratiques à risque. C’est ce que met en lumière une étude que viennent de réaliser Harmonie Mutuelle et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat.

Un dirigeant sur quatre travaille plus de 60 heures par semaine

En effet, un dirigeant sur quatre travaille plus de 60 heures par semaine. Ce chiffre grimpe à quatre sur dix quand ces chefs d’entreprise emploient plus de deux salariés. Pour une grande majorité d’entre eux (57 %), le temps de travail hebdomadaire dépasse 50 heures. À cela s’ajoute un temps de sommeil insuffisant pour près d’un dirigeant sur deux qui dort moins de 6 heures par nuit. Il en va de même avec les vacances qui, pour 71 % de ces chefs d'entreprise artisanale, sont inférieures à cinq semaines par an.

Un stress permanent

Dans ces conditions, 63 % disent éprouver des difficultés à concilier vie professionnelle et vie personnelle, tandis que 62 % estiment que leurs journées de travail sont stressantes. Outre une fatigue récurrente, les principaux facteurs de ce stress sont liés à la santé financière de l’entreprise, à une surcharge de travail et à l’incertitude sur l’activité de l’entreprise à court terme.

69 500 dirigeants d’entreprises artisanales sont en activité dans les Pays de la Loire, où l’artisanat représente un emploi sur six.

Une enquête, menée en 2019, avait d'ores et déjà révélé que plus de la moitié des chefs d’entreprise des Pays de la Loire souffrent d’insomnies, de douleurs au dos ou d’un fort sentiment de solitude. Plus inquiétant, une autre étude nationale signalait récemment qu'un tiers des artisans présentaient un risque de burn-out.

Charpentier couvreur travaillant sur une ossature bois.
Les artisans des Pays de la Loire se déclarent en bonne santé mais stressés. — Photo : Capeb

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail