Loire-Atlantique

Transport

Réseau fluvial Nantes-Montoir : trois ans pour être rentable

Par Amandine Dubiez, le 18 avril 2018

Le nouveau service fluvial FlexiLoire entre Nantes et Montoir-de-Bretagne a été inauguré le 18 avril. Il permet à Airbus, seul client pour le moment, d'optimiser sa logistique et sa montée en cadence. La Compagnie ligérienne de transport, l'opérateur de FlexiLoire, cherche d'autres clients industriels pour rentabiliser son offre.

Airbus s'est engagé pour réaliser 240 trajets par an, soit 4 par semaine, avec FlexiLoire.
Airbus s'est engagé pour réaliser 240 trajets par an, soit 4 par semaine, avec FlexiLoire. — Photo : Amandine Dubiez-JDE

Un convoi exceptionnel arrive au pied du Pont de Cheviré. Sorti tout droit de l'usine d'Airbus de Nantes, il gare son immense chargement sur une barge qui va ensuite naviguer jusqu'à Montoir-de-Bretagne. Temps de trajet : 2 à 3 heures. Faire naviguer les pièces d'avions sur la Loire est, depuis janvier et le lancement de ce service fluvial Flexiloire, le train-train quotidien des équipes d'Airbus et de la Compagnie Ligérienne de Transport (8 M€ de CA, 50 salariés), filiale locale du groupe havrais CFT, qui commercialise ce service.

Éviter les convois exceptionnels

Cette barge, d'une capacité de 860 tonnes, a nécessité 5 millions d'euros d'investissements de la part de l'opérateur, de Nantes Métropole, de la Communauté d'agglomération de la région nazairienne et de l'Estuaire (Carene) et du Port Nantes-Saint-Nazaire. Tous se sont donnés trois ans pour trouver la rentabilité du projet Flexiloire. Car pour le moment, seul Airbus est client du service. En discussion depuis deux ans sur le sujet, le groupe aéronautique s'est engagé sur 240 trajets par an pendant les cinq prochaines années. La barge sert à faire transiter les pièces entre le site de production de Bouguenais et celui de Montoir-de-Bretagne.

« On optimise clairement notre système logistique. Cette solution nous permet de faire transiter le matériel de nuit, ce qui n'était pas possible jusqu'ici avec les convois exceptionnels qui devaient obligatoirement se faire de jour », explique Pierre Vermande, directeur des Transports Oversize d'Airbus. FlexiLoire permet ainsi de répondre à la montée en cadence de l'avionneur, qui prévoit de livrer 70 avions A320 par mois. 

Un service de porte-conteneurs prévu en 2019

La Compagnie Ligérienne de Transport compte commercialiser son offre de porte-conteneur en 2019.
La Compagnie Ligérienne de Transport compte commercialiser son offre de porte-conteneur en 2019. - Photo : Amandine Dubiez-JDE

Mais les allers-retours presque quotidiens d'Airbus ne suffiront pas à rendre le service rentable. La Compagnie Ligérienne de Transport, qui assure le transport de produits pétroliers ou encore de charbon pour la centrale de Cordemais, espère bien convaincre d'autres clients qui voudraient aux aussi transporter des convois exceptionnels, ou des colis XXL, voire des véhicules, du vrac sec ou des conteneurs.

« Nous espérons convaincre des industriels de la région nantaise de la rive sud qui voudraient éviter de traverser le Pont de Cheviré », explique Leanick Le Faou, directrice de CLT. Le groupe espagnol de construction d'ardoises Cupastone, qui compte une implantation à Nantes, s'est dit par exemple intéressé par un service de porte-conteneur qui devrait être commercialisé en 2019. 

« C'est un travail de précision qu'il faut faire avec les industriels pour qu'ils acceptent de passer par la Loire et de remettre en question leur modèle logistique », explique Jean-Pierre Chalus, PDG du Port de Nantes-Saint-Nazaire. Une remise en question qui pourrait permettre à terme de délester la route entre Saint-Nazaire et Nantes d'un nombre de plus en plus important de semi-remorques.

Airbus s'est engagé pour réaliser 240 trajets par an, soit 4 par semaine, avec FlexiLoire.
Airbus s'est engagé pour réaliser 240 trajets par an, soit 4 par semaine, avec FlexiLoire. — Photo : Amandine Dubiez-JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.