Hôtellerie

Relais Thalasso va investir 30 millions d'euros pour créer un centre de thalassothérapie en Bretagne

Par Caroline Scribe, le 11 juillet 2019

Le groupe Relais Thalasso, dirigé par Jean-Pascal Phélippeau, renforce ses fonds propres à hauteur de 5 millions d'euros en faisant entrer à son capital DJL Financière. Cette levée de fonds doit permettre à l'entreprise bauloise de financer de nouveaux projets de développement, dont la création d'un centre de thalassothérapie à Larmor-Plage (56).

Le Château des Tourelles à Pornichet, un des centres du groupe Relais Thalasso.
Le Château des Tourelles à Pornichet, un des centres du groupe Relais Thalasso. — Photo : Relais Thalasso

Le groupe baulois Relais Thalasso consolide ses fonds propres. Il fait entrer à son capital DJL Financière à hauteur de 5 millions d’euros, aux côtés de ses investisseurs historiques : Ouest Croissance, Océans Participations et France Invest. « Cette levée de fonds a pour objectif de nous recaler sur une dette obligataire qui arrivait à échéance et de nous donner les moyens de poursuivre notre croissance avec de nouveaux projets », précise Jean-Pascal Phélippeau, fils du fondateur et dirigeant de l’entreprise de thalassothérapie. Présente à Pornichet, Bénodet et l’Île de Ré, celle-ci emploie 300 salariés, dont 110 dans son centre du Château des Tourelles à Pornichet, pour un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros en 2018.

Grands chantiers sur l'Atlantique

Outre l’agrandissement de son centre de Bénodet (29) et une rénovation importante de celui de l’Île de Ré (17), le groupe Relais Thalasso prépare trois nouvelles implantations. Le projet le plus ambitieux porte sur la création d’un nouveau centre à Larmor-Plage dans le Morbihan. Le permis de construire devrait être déposé fin 2019  pour une ouverture en 2021-2022. « Il s’agit d’une création ex nihilo représentant un investissement de 30 millions d’euros, avec une centaine d'emplois à la clé. Ce genre d’opération devient rare car les terrains disponibles en bord de mer ne sont pas légion et le ticket d’entrée est élevé. Il n’y a pas tant d’acteurs que cela sur ce métier très capitalistique », commente Jean-Pascal Phélippeau. Le dirigeant envisage également de faire entrer dans le giron du groupe deux centres : l’un à Berck (62), l’autre à Villefranche-sur-Mer (06). Ces projets devraient se faire sous contrats de licence, comme aux Sables d’Olonne (85) et à Kusadasi, en Turquie. 

Un nouveau concept de cure pour dirigeants

Parallèlement, le groupe Relais Thalasso travaille sur le lancement de nouveaux produits. Après avoir testé et mis en œuvre à Pornichet le concept de soins avec unité de lieu et de thérapeute dans une suite, il s’apprête à dupliquer cette formule dans ses centres de Bénodet et de l’Île de Ré. « L’idée d’intégrer tous les soins d’un client au même endroit pour éviter les ruptures de temps et offrir une prestation plus relaxante est née d’un travail avec l’École de Design de Nantes. Nous avons à cœur d'innover sur un métier qui reste traditionnel », explique le dirigeant. Dans cet esprit, le groupe lancera en septembre à Pornichet « Respiration », un programme de cure à l’attention des dirigeants. Associant sur trois jours soins, activités physiques, méditation, diététique…, il a pour ambition de faire retrouver aux chefs d’entreprise surmenés énergie et efficacité.

Ces investissements et innovations permettent au groupe Relais Thalasso de faire mieux que le marché. L’ensemble de ses établissements affichent une croissance de 5 à 6 %, contre 2 % pour la moyenne du secteur. En France, 500 000 curistes génèrent un chiffre d’affaires annuel de 300 millions d’euros, incluant hébergement et restauration.

Le Château des Tourelles à Pornichet, un des centres du groupe Relais Thalasso.
Le Château des Tourelles à Pornichet, un des centres du groupe Relais Thalasso. — Photo : Relais Thalasso

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.