Nantes

Formation

Quatre associés ouvrent un centre de formation pour journalistes à Nantes

Par Cyril Raineau, le 14 septembre 2020

Portés par l’idée de François-Xavier Lebert, créateur du mensuel gratuit Nantes Sport, quatre associés créent le Centre Nantais de Journalisme, qui dispensera des formations payantes au journalisme. La première promotion accueillera deux groupes de 16 élèves fin septembre.

François-Xavier Lebert, à l'origine du Centre Nantais de Journalisme
François-Xavier Lebert, l'un des quatre associés à l'origine du nouveau Centre Nantais de Journalisme. — Photo : Cyril Raineau - Le Journal des Entreprises

La profession est en crise, mais son optimisme l’emporte sur cette considération. Ex-rédacteur en chef, directeur et propriétaire du magazine de football BUT, créateur voici quatre ans du mensuel gratuit Nantes Sport, François-Xavier Lebert, 44 ans, lance le Centre Nantais de Journalisme (CNJ), organisme de formation qui accueille ses premiers « élèves » le 28 septembre. Les locaux de 150 m2 se situent dans un immeuble sur la zone Paridis, au nord-est de Nantes.

Ils sont quatre à se lancer avec un capital de départ de 10 000 euros. Aux côtés de François-Xavier Lebert, on retrouve le cocréateur de Nantes Sport, Vincent Ménard, qui s’occupera de la partie administrative ; un autre journaliste de Nantes Sport, Édouard Chevalier, qui sera le futur responsable pédagogique ; et enfin Frédéric Lucet, directeur du centre de formation professionnelle Cofap-Ifom à Nantes.

Pour cette première rentrée, deux promotions de 16 « apprentis » journalistes chacune, sont annoncées. L’une, « professionnalisante » pour reprendre le terme du futur directeur, dure un an. Coût d’inscription : 5 900 € avec en vue un emploi à l’issue de la formation. La deuxième se décline sur deux années : montant de cette formation, 4 900 € par an. Ces frais d’inscription constituent les recettes du CNJ, structure entièrement privée qui n’est pas dotée de fonds publics ni n’a sollicité de prêt bancaire.

Un centre de formation qui ne se veut pas « élitiste »

François-Xavier Lebert assure avoir reçu « une centaine de candidatures » dont « des personnes intéressées pour la rentrée 2021 ». La création de ce centre qu’il décrit comme « atypique » renvoie à son expérience, lui qui a débuté le métier de journaliste à 17 ans sans faire d’études poussées. « Tous les ans, les 14 grandes écoles de journalisme reconnues par la profession reçoivent 14 000 demandes. 530 candidats seulement sont retenus. Le CNJ ne veut pas être aussi élitiste car, selon moi, réussir dans ce métier peut se résumer en trois points : avoir de l’expérience, un réseau, de la personnalité. »

L’organisme de formation entend se concentrer sur des « enseignements concrets » pour reprendre le terme du futur directeur, ainsi que des stages. « Nous aurons une quinzaine d’intervenants journalistes professionnels en activité pour former aux métiers de la presse écrite, web, radio et télé qui vont dispenser les cours pratiques et expliquer », expose François-Xavier Lebert, citant des journalistes locaux de Ouest-France, 20 Minutes, Télénantes et de la radio Hit West. Il y aura également quelques intervenants de Paris dont un journaliste ayant lancé le magazine Capital sur M6.

Profession qui dégraisse plutôt qu’elle embauche, écoles de renom reconnues par la profession qui attirent les aspirants journalistes (IUT de Lannion, ESJ Lille, CFJ Paris, Ecole de journalisme de Sciences-Po…). Le pari est « ambitieux », avoue le futur directeur qui, à l’orée de la rentrée, fait malgré tout montre d’optimisme, affichant des ambitions de développement dès la première année passée.

François-Xavier Lebert, à l'origine du Centre Nantais de Journalisme
François-Xavier Lebert, l'un des quatre associés à l'origine du nouveau Centre Nantais de Journalisme. — Photo : Cyril Raineau - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail