Nantes

Immobilier

Propriétés-privées.com se prépare à l'international

Par Amandine Dubiez, le 20 mai 2019

Le réseau de mandataires immobiliers, créé par Sylvain Casters il y a 13 ans, a triplé de taille depuis qu'il a été repris, en 2015, par Michel Le Bras, qui s'est associé à un fonds d'investissement parisien. Le dirigeant veut encore doubler son réseau et projette de s'implanter en Espagne ou Italie.   

Christine Cadrot et Michel Le Bras, les deux associés et dirigeants de Propriétés-privées.com
Christine Cadrot et Michel Le Bras, les deux associés et dirigeants de Propriétés-privées.com — Photo : propriétés-privées.com

En 2015, au moment où Michel Le Bras a repris Propriétés-privées.com, le réseau de mandataires immobiliers comptait 480 mandataires et présentait un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros. Aujourd’hui, 1 600 négociateurs immobiliers travaillent dans toute la France pour la PME de Basse-Goulaine (Loire-Atlantique). Ils réalisent un chiffre d’affaires de 29 M€, en progression de 45 % sur un an. Et les perspectives de croissance sont tout aussi élevées pour 2019 : 47 M€ de chiffre d’affaires prévus en 2019 et bien plus d’ici deux ans, grâce au doublement du nombre de conseillers et à une implantation à l’international. « Nous pourrions commencer par l’Espagne et l’Italie dans un premier temps », indique Michel Le Bras. « Cela dépendra des opportunités », précise-t-il.

C’est en tout cas la feuille de route qu’il a présentée au fonds d’investissement parisien Sparring Capital, majoritaire au capital. C’est lui qui avait été les chercher au moment de la reprise. Lui, cadre dirigeant dans des grands groupes tels que Saur, cherchait alors depuis quatre ans une PME à reprendre. « J’ai dû voir une cinquantaine d’entreprises en tout, dans tous les domaines », se souvient-il. La rencontre avec Sylvain Casters sera décisive. Le fondateur de Propriétés Privées cherchait justement à céder l’entreprise, créée 9 ans plus tôt. En deux heures, le deal était conclu. Michel Le Bras devient actionnaire minoritaire. Tout comme Christine Cadrot, directrice du développement, qui avait été recruté par Sylvain Casters six mois plus tôt.

Les clients sont les mandataires

Tous deux prennent alors les rênes d’une entreprise rentable, qui ne demande qu’à grandir. « La première des choses que l’on a changée, c‘est de faire comprendre aux équipes que les mandataires ne sont pas des salariés mais des clients », se souviennent-ils. Ils mettent tout en œuvre pour accompagner aux mieux ces vendeurs, qui pour 70 % d’entre eux sont en reconversion professionnelle.

« Il y avait 12 formations quand on est arrivé, aujourd’hui il y en a 80 », indique Christine Cadrot. De Basse-Goulaine, l’équipe de 40 salariés forme aussi les conseillers immobiliers à la gestion d’entreprise, eux qui ont pour la plupart un statut d’autoentrepreneur. Le turn-over passe de 40 à 23 % entre 2016 et 2018.

Courtage et gestion locative

Le quatrième réseau français de mandataires immobiliers étoffe aussi son offre : il noue un partenariat avec une société parisienne de courtage (Mantica) et créé un service de gestion locative (MIG Gestion). Les deux dirigeants aimeraient développer un logiciel pour détecter les intentions d’achat. Ils commencent tout juste à s’intéresser à l’intelligence artificielle.

Parallèlement, Propriétés-privées.com se prépare à s’implanter en Europe ou en Italie d’ici à deux ans. Le président a aussi choisi de déménager les bureaux à Vertou dans 300 m² d’ici à quelques mois. Les locaux devenaient trop à l’étroit à Basse-Goulaine, où Sylvain Casters avait démarré l’entreprise. Si sa brutale disparition a été traumatisante pour les équipes, elle n’a pas entravé le bond en avant de la PME.

Christine Cadrot et Michel Le Bras, les deux associés et dirigeants de Propriétés-privées.com
Christine Cadrot et Michel Le Bras, les deux associés et dirigeants de Propriétés-privées.com — Photo : propriétés-privées.com

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.